Y’a des jours, un premier album de Joce Ménard sous le signe de la confidence

Début de l'événement: 

30 août 2010 - 23:40
Catégories:

Le lauréat de la 39e édition du Festival International de la chanson de Grandby a fait du chemin. En effet, trois années se sont écoulées pour permettre au chanteur d’écrire, d’enregistrer et de lancer dans les bacs son premier opus Y’a des Jours.

12 titres, des compositions originales aux tonalités pop folk basées principalement sur un accord guitare-voix, Joce Ménard dévoile quelques-uns de ses moments personnels et de ses introspections à travers des titres tels que « Y’a des jours » ou « Je me souviens ». Les mots guident ce chanteur qui n’hésite pas à nous faire des confidences. Intense et sensible à la fois, il interprète même un texte de Baudelaire extrait des Fleurs du mal dont l’intitulé « La Mort des Amants » fait réfléchir.

Pour créer, Joce Ménard s’inspire d’Alain Bashung, de Noir Désir (et son dernier album Des Visages), Jeff Buckley (Grace) et de Jean-Pierre Ferland (Jaune) entre autres. Bien sûr, cet album ne serait pas ce qu’il est sans l’appui d’Éric Goulet. Comme le dit si bien Joce Ménard, ce fut « une très belle rencontre artistique et humaine ». Pour avoir un avant-goût de cette rencontre, je vous invite à écouter le lien suivant : http://www.myspace.com/jocemenard

À vous de juger!

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon