Weekend Suoni : jazz, expérimental, spoken word et musique du monde

Catégories

Image

Maintenant deux jours que le marathon musical Suoni a démarré! C'est la première fin de semaine et le programme offre un large éventail de genres, de quoi en ravir plus d'un...

Vendredi, un vieil ami du Suoni fera revivre l'essence de Duke Ellington lors de sa performance-hommage, le WILLIAM PARKER ORCHESTRA se produira à la Sala Rossa. Le même soir, le duo féminin NO JOY va impégner la Casa del Popolo de shoegaze.

Samedi, WILLIAM PARKER revient en QUARTET dans la salle rouge avec RAINING ON THE MOON. Du côté de la maison du peuple, Los Discos Enfantasmes, qui a fêté son premier anniversaire au début du printemps, joue les prolongations en s'associant au Suoni pour nous offrir une belle odyssée électronique. Le voyage commencera avec les textures aériennes de PULSE EMITTER, ensuite, les sons polyrythmiques du le brésilien RICARDO DONOSO résonneront avant les explorations synthétiques de CHARLATAN. En fin de soirée, COMMITTEE OF SLEEP (David Kristian & Riccardo Lucchesi) présentera "une exploration hypno-chaotique de rêve lucide et de la fragilité de la réalité". La soirée se terminera avec le retour de LE RÉVÉLATEUR, projet de Roger Tellier-Craig, montréalais au cv impressionnant (Godspeed, Le Fly Pan Am, Pas Chic Chic). Cette année encore, il sera encore accompagné de Sabrina Ratté aux visuels pour une nouvelle expérience d'impressionnisme cinématographique.

Dimanche, au Il Motore, OMAR SOULEYMAN ramène le Dabke, musique traditionnelle syrienne, après une grosse tournée de festivals en 2011. Il avait d'ailleurs bien chauffé la Sala l'an passé. Les festivités seront lancées par la mystérieuse formation homard et paillettes PHÈDRE, et ensuite, la LA DÉSUNION (Hraïr Hratchian, André Guerette, Roy Vucino, Nader Hasan, Aidan Jeffery et Numa) qui présentera ADANA, une pièce inspirée d'une chanson traditionnelle arménienne. À la Sala Rossa, l'anarcho-punk devenu poète PENNY RIMBAUD versera les mots sur les variations au saxophone (ou à la flûte?) de LOUISE ELLIOTT, talentueuse londonienne. C'est alors que WE R DYING 2 KILL U (Jon Asencio et Tammy Forsythe) entreront en scène pour donner mouvement à l'ensemble. Le jazz, lui, se déplacera à la Casa avec DARIUS JONES QUARTET, TREVOR DUNN & MATT MITCHEL.

http://www.casadelpopolo.com/suoniperilpopolo/