Wajdi Mouawad et les auteurs associés du Théâtre français au Jamais Lu ce dimanche

Début de l'événement: 

03 mai 2009 - 15:40
Catégories:

Wajdi Mouawad et les auteurs associés du Théâtre français participent à la 8e édition du Festival du Jamais Lu à Montréal

CE DIMANCHE 3 MAI 2009 À 15 H

Au cours de la saison 2008-2009, le Théâtre français du CNA a accueilli en résidence d'écriture trois jeunes auteurs issus de minorités francophones du Canada. Ces auteurs ont travaillé sous le mentorat de Wajdi Mouawad, qui a établi avec eux un réel dialogue sur leur écriture. C'est le résultat de ces résidences qui vous sera présenté dans le cadre du Festival du Jamais Lu, un événement annuel consacré à la parole inédite des jeunes auteurs de théâtre qui se tient chaque printemps à Montréal. La lecture publique d’extraits des textes des auteurs associés sera suivie d'une discussion animée par Wajdi Mouawad portant sur la question suivante : « Est-ce que nos territoires d'origine influencent notre écriture ? ».

PRÉSENTATION DES TEXTES ET DES AUTEURS ASSOCIÉS DU THÉÂTRE FRANÇAIS :

Jackie Vautour
d'Emma Haché (Nouveau-Brunswick)
Apolline croit que Jackie Vautour, le dernier résistant des expropriés du parc Kouchibouguac, détient les clés qui lui manquent pour comprendre les parts d'ombres et de lumière en elle. Sur sa route, elle rencontre Wolfe qui lui propose un autre chemin... mais ce n'est pas le genre de raccourci qu'elle attendait. Malgré elle, Apolline est précipitée à la source d'elle-même.

Emma Haché est originaire de Lamèque, en Acadie. La pièce qui l'a fait connaître, L'Intimité, a obtenu de multiples prix dont le Prix du Gouverneur général du Canada, Éloïze en littérature, Prix Bernard-Cyr pour l'avancement du théâtre francophone au Canada et la Prime à la création du Fond Gratien-Gélinas. La plupart de ses pièces ont été créées au Québec et dans les maritimes. Emma Haché se consacre entièrement à l'écriture dramatique et à la scénarisation. Son théâtre est publié aux Éditions Lansman.

Malenfant (titre provisoire)
de Luc Moquin (Ontario)
Nouvelle-France. Après la conquête. Formé à l'école des lumières, pétri des idées nouvelles de Voltaire et de Diderot, un jeune bourgeois canadien à l'esprit volontaire et éclairé décide de se mettre au service du nouveau régime. Il est alors question de recenser la population de la colonie, et on envoie donc le brave Julien battre les chemins de terre canadiens pour passer de seigneurie en seigneurie et dénombrer les habitants du pays, du plus riche seigneur au plus pauvre paysan. Ce dernier se met en train, avec son enthousiasme coutumier, et se rend jusqu'au plus profond de la campagne, armé seulement d'un décret ordonnant aux civils de l'aider dans l'accomplissement de ses fonctions. Son périple entraînera Julien jusqu'à un étrange manoir gothique, le domaine Malenfant, où vit recluse une singulière famille venue de l'ancien pays. Julien séjournera au manoir, et sera plongé dans l'épais brouillard de mystère qui flotte sur ce lieu et ses habitants, où les nouvelles idées des lumières n'ont plus d'emprise, et où les certitudes du nouveau monde se perdent dans l'obscurité des catacombes.

Luc Moquin réside et travaille en Outaouais. Titulaire d'une maîtrise en lettres françaises, il a écrit pour les spectacles Libérés sur paroles du Théâtre du Trillium qui ont tourné dans les écoles francophones de l'Ontario. Sa pièce Exit(s) a fait l'objet, en 2006, d'une coproduction du Théâtre la Catapulte à Ottawa et du Théâtre du Nouvel-Ontario à Sudbury. Il a aussi écrit Bison mystique, texte pour le spectacle ambulatoire Le Projet Rideau, production conjointe des festivals Magnetic North et Zones Théâtrales et du Théâtre la Catapulte présentée à l'été 2009. Sa pièce Et si on tuait l'ennui a été montée à la salle La Basoche de Gatineau par le Théâtre Dérives urbaines en février 2009.

Ailleurs ici (titre provisoire)
de Gilles Poulin-Denis (Saskatchewan)
Arnaud travaille comme correspondant de guerre depuis quelques années. Sa vie prend un tournant inattendu lorsqu'il apprend la mort de son père. Il rentre au pays d'urgence et fait une incursion dans son village natal. Il y retrouve son frère qui vit toujours dans la maison paternelle.

Gilles Poulin-Denis a terminé sa formation en jeu à l'UQAM en 2004. Depuis, en plus de son travail d'acteur, il se consacre à l'écriture. Il a participé à deux collages de textes, Vendredi soir présenté à Saskatoon et Et si je n'étais pas passé par là au Théâtre Prospero pour le Midi Minuit. Il a également présenté dans le cadre du Midi Minuit les courtes pièces 15 km/h sur la Yellow Brick Road et Justify my rhyme. Il a également signé un texte, La Nuit du réveil, pour le spectacle Stand-up tragique des Foutoukours. Sa pièce Rearview a été produite à Saskatoon en février 2009.

TERRITOIRES IDENTITAIRES
Une collaboration du Festival du Jamais Lu et du Théâtre français du Centre national des Arts
Textes d’Emma Haché, Luc Moquin et Gilles Poulin-Denis
Mise en lecture de Geoffrey Gaquère
Animation de Wajdi Mouawad
Avec Manon St-Jules, Hubert Lemire, Olivier Morin, Madeleine Péloquin, Monique Spaziani et Denis Roy

Dimanche 3 mai, 15 h
O Patro Vys
(356, ave. du Mont-Royal Est, Montréal)

Renseignements :

www.nac-cna.ca/tf

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon