A voir absolument: Les fusions des Ballets Jazz Montréal

Début de l'événement: 

02 décembre 2015 - 20:00
Catégories:

Rouge. Mono Lisa. Kosmos.

Trois chorégraphies, trois ambiances, trois exaltations du cœur.
Les Ballets Jazz sont de retour à Montréal, pour notre plus grand bonheur!
Trois chorégraphes, trois origines: Brésil, Israël, Grèce.
Trois origines, et le même ode à la vie, à la beauté et la force créatrice de l'être humain.

Parlons de Rouge, d'abord. Corégraphiés par le brésilien Rodrigo Pederneiras, au son d'une musique sensuelles et intense aux airs de savane, les danseurs se font passion, confrontation. On assiste à un ballet tribal au sein duquel l'Homme est représenté dans ce qu'il a de plus sauvage et puissant. Un dominant, un dominé. Dans un constant rapport de force, les danseurs évoluent avec une intensité sans pareille. C'est beau, c'est charnel, c'est rouge.

Vingt minutes de pauses, et on passe à Mona Lisa. Un couple flamboyant, rouge lui aussi. Mais l'ambiance diffère. Une usine, de la lassitude, de la lumière blanche. C'est une chorégraphie désabusée qui parvient tout à même à interpeller. Huit minutes, et c'est fini. Les applaudissements explosent une deuxième fois, puis de nouveau, c'est le noir.

Kosmos marquera la fin de la trilogie. On se sent mourrir... Puis renaître. Ce dernier tableau nous plonge dans le monde frénétique d'une ville mouvementée, tourbillonnante. On sent la foule, puis l'individu qui lui fait face. Il résiste, c'est là sa renaissance. Dans un bleu scintillant les artistes-interprètes se retrouvent, libèrent leur tensions et cohabitent enfin.

Le rideau se baisse et le public se lève.

Les Ballets Jazz de Montréal, du 2 au 5 décembre au théâtre de la Maisonneuve à 20 heures.
Rouge, Rodrigo Pederneiras, 36 minutes
Mono Lisa, Itzil Galili, 8 minutes.
Kosmos, Andonis Foniadakis, 35 minutes.
http://placedesarts.com/shows/17140/bjm-les-ballets-jazz-de-montreal-dan...

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon