Voici la programmation du Festival Beside

Catégories

Début de l'événement

Image

Voici la programmation du Festival Beside

Du 14 au 16 juin prochain, au parc national des Îles-de-Boucherville, le Festival Beside, en collaboration spéciale avec le Festival de musique émergente (FME), propose des concerts au grand air, de jour comme de soir, pour célébrer nature et culture dans une ambiance hors du commun. En forêt avec Philippe Brach, autour d’un feu de camp avec Louis-Philippe Gingras, ou au lever du soleil avec la harpiste Emilie Kahn, le Festival Beside promet une programmation diversifiée et enivrante. Une programmation des plus variées, allant de la pop à l’électro en passant par le country. Le mélange nature-culture sera tout, sauf banal. Également en pleine nature et près du public, Elisapie, Qualité Motel, La Bronze, Jean-Michel Blais, Foreign Diplomats, Philémon Cimon, Jason Bajada, Beyries, re Stacks et Éli Doyon et la Tempête offriront des performances à échelle humaine en pleine nature…

Renouer avec Narture du 14 au 16 Juin.

Beside et quatre partenaires leaders du tourisme d’aventure, du plein air et de l’écotourisme ont choisi d’unir leurs forces pour créer des ponts entre l’humain et la nature, une première dans l’histoire au Québec. Le Festival Beside découle de leur volonté de moderniser l’image du plein air pour réintroduire la nature dans notre quotidien en vivant ensemble une expérience urbaine et festive. Au programme? Des conférenciers d’ici et de l’international qui conjuguent brillamment nature et culture; des activités sur l’eau comme en forêt; des ateliers pratiques; des concerts intimes en plein air; un camp pour les enfants; une offre de camping sur les iles et bien plus. Parce que la nature, c’est le plein air, mais c’est aussi l’agriculture, la pêche, l’art, la science, la culture, l’architecture et bien plus. Très peu de villes dans le monde ont cette chance d’être situées à proximité d’un parc national. La programmation musicale est preésentée par Rise.

Vendredi 14 Juin – Soirée d'ouverture du Festival Beside

Éli Doyon et la Tempête, de 17 h 30 à 18 h 45, dans le village du Festival

Multiinstrumentiste, Éli Doyon mijote secrètement mélodies et poésies en solo depuis toujours. En 2009, à l’occasion d’un concert bénéfice, sa sœur tromboniste Madeleine Doyon (premier trombone de l’OSL et l’OSG) et lui unissent leurs instruments pour la première fois et réalisent que l’improbable duo (banjo-trombone) a un potentiel énorme. Depuis, Éli (clarinette, banjo, guitare et voix) et la Tempête (trombone, cor et percussions) mélangent habilement les instruments dans un folk francophone cuivré qui déroute l’ordinaire et dérive vers la pop, le funk ou le klezmer.Sortie d’un nouveau single le 24 mai prochain.

La Bronze, de 19 h à 20 h, sur la scène principale

Alliage contrasté, l’auteure-compositrice-interprète Nadia Essadiqi, alias La Bronze, fait vibrer par son charisme magnétique et sa pop électro aux accents rocks, qui évoque un hymne à l’amour et une liberté où planent douceur et fougue. La Bronze envoute autant le public québécois qu’européen et nord-africain. En effet, elle a enchainé plus d’une centaine de représentations durant la dernière année en France, en Belgique, au Maroc, en Suisse et au Québec.Sortie d’un nouveau single le 24 mai prochain.

Qualité Motel, de 20 h 30 à 22 h, sur la scène principale

Qualité Motel, c’est le projet sectaire des cinq membres de Valaire. Créé pour remuer les foules dans tous les contextes imaginables, le groupe s’est rapidement imposé comme une référence de la musique électronique québécoise. Après plus de six ans sur la route, ses membres sortent du studio avec un deuxième album, C’est pas la qualité qui compte. À la manière d’un DJ set joué live, ils présentent des spectacles explosifs qui oscillent entre remixages de classiques et compositions, plus dansantes les unes que les autres.

DJ Set (Shaida X Kilojules), de 22 h à 23 h, sur la scène principale

Kilojules est très actif sur la scène musicale montréalaise depuis plus de dix ans, que ce soit à titre de batteur, de DJ ou de Beatfaiseur. Il est également membre fondateur des groupes Valaire, Qualité Motel, TŌKI et La Patère Rose. Shaida, quant à elle, est présente sur la scène montréalaise depuis un an à titre de DJ. Elle propose un univers dansant et funk alliant aussi bien les grands classiques que les « gros beats » en passant par des titres plus nichés aux sonorités house et world.

Samedi 15 Juin

Beyries, de 15 h à 16 h, quelque part en nature…

Le parcours de vie singulier de BEYRIES est parsemé d’expériences enrichissantes, mais aussi de dures épreuves. Le cancer s’est immiscé à deux reprises dans sa vie. Ayant perdu beaucoup de ses repères durant le combat, elle a trouvé refuge dans la musique, entre autres, en renouant avec le piano familial. Instinctivement, l’artiste autodidacte s’est mise à composer. Son premier album, Landing, est une œuvre douce, puissante et touchante qui a le pouvoir de rassembler autour de thèmes universels et intemporels, tels que la quête d’identité, les rapports humains, le courage et l’acceptation.

Philémon Cimon, de 18 h à 19 h, en forêt

Il vient de lancer un tout nouveau clip. Philémon Cimon vient d’ici et d’ailleurs. Né à Cuba, Philémon a grandi en Inde, étudié en Espagne, pleuré en France et connu l’amour au Québec. Ce printemps, il présente son nouvel opus, PAYS, un album profond et mature, ponctué d’un changement de son marqué par rapport à ses œuvres précédentes. À mi-chemin entre l’œuvre du terroir et le conte, cet album de retour aux sources est émouvant et sans artifice. Sortie d’un nouvel album le 24 mai prochain.

Jean-Michel Blais, de 18 h 30 à 19 h 30, dans un lieu gardé secret jusqu’au jour J.

Jean-Michel Blais est un pianiste et un compositeur postclassique installé à Montréal, au Canada. Blais, qui a grandi dans une petite ville catholique francophone de la campagne québécoise, commence à pianoter sur l’orgue familial à neuf ans. À 11 ans, il se met à la composition et aux leçons de piano. Doué d’un talent naturel, il est invité à entrer au conservatoire de Trois-Rivières, où il entame à 17 ans une formation de pianiste classique. Mais les contraintes de cette formation le lassent rapidement, et il commence à graviter vers l’expérimentation et l’improvisation. Il finira par quitter le conservatoire et interrompre son parcours musical. Âgé d’une vingtaine d’années, Blais déménage en Europe pour s’installer à Berlin, puis passe six mois en Amérique du Sud avant de s’ancrer à Montréal, où il redécouvre son amour pour la composition et la scène. C’est alors qu’il est remarqué par Arts & Craft, un label indépendant basé à Toronto.

Foreign Diplomats, de 19 h 30 à 20 h 15, sur la scène principale

Originaires des Laurentides, les membres de Foreign Diplomats font de la musique pour danser et nous faire danser. Fondé en 2010, le groupe trouve son nom à la vue d’une pancarte à l’aéroport lors d’un retour du Mexique. Le son indie/pop du groupe attire rapidement l’attention du label Indica Records, et leur premier album, Princess Flash, parait le 9 octobre 2015. Depuis, Foreign Diplomats enchaine les spectacles à l’étranger et au Canada devant des publics conquis par l’énergie singulière et contagieuse de ses membres.Sortie d’un nouvel album, MONAMI, en vente dès le 7 juin.

Elisapie, de 20 h 30 à 22 h, sur la scène principale

Ambassadrice de la culture inuite, Elisapie représente la beauté du Grand Nord, un peu sauvage, un peu brute. Aujourd’hui, déposant un regard plein de tendresse sur son peuple, elle renoue avec ses origines et offre un folk bien habité. Elle se livre sans détour, racontant son histoire et faisant briller quelques classiques de la culture musicale autochtone. Un retour aux sources, tantôt doux, tantôt cru, avec sa façon bien à elle de mélanger l’inuktitut, l’anglais et le français. C’est le projet qui fera découvrir le personnage derrière la musique de son nouvel album.

LOUIS-PHILIPPE GINGRAS, de 22 h à 23 h, autour d’un feu de camp

La tête à peine sortie de la création de son troisième microsillon, Louis-Philippe Gingras est en pleine forme! Autour du feu à Boucherville, en formule aussi intime qu’une tente pour deux, il livre les morceaux de son catalogue agrandi : «Salut Man» (folk cuisine), «Traverser l’parc» (country cahoteux), «Troisième rangée» (chanson-prog-rock), «La rangée des popsicles» (feel-good chalet), et le prochain («Tropiques de l’Enfer»).

Dimanche 16 Juin

Emilie Kahn, de 7 h à 8 h, au lever des campeurs du Festival

La harpiste montréalaise Emilie Kahn, anciennement connue sous Emilie & Ogden, entreprend un virage à 180 degrés avec son nouvel album : Outro. Une étincelante collection de chansons indie pop mélangeant les genres, la harpe et un son plus électro. On reconnait la démarche personnelle, authentique et audacieuse d’une artiste déterminée à prendre des risques. Empreintes de mélancolie face à l’âge adulte, les nouvelles pièces accrocheuses sonnent résolument actuelles.

Philippe Brach, de 14 h à 15 h, en forêt

Philippe Brach est originaire du Saguenay. Certains persisteront à reconnaitre dans ses chansons le fameux « son du lac ». À vous de voir. Chose certaine, ses compositions folk, rock et country parlent de vraies affaires. À la fois mélodieuse, irrévérencieuse, brute et sans compromis, sa musique vous sort de votre zone de confort. L’année 2013 marque un tournant dans sa carrière. Il participe trois fois plutôt qu’une aux Francofolies de Montréal, remporte Ma première Place des Arts, le prix de la chanson de l’année SOCAN, et trois prix – dont le Grand Prix Sirius XM – au Festival en Chanson de Petite-Vallée. Trois ans et demi plus tard, il lance son troisième album, intitulé Le silence des troupeaux, coréalisé avec Jesse Mac Cormack.

Jason Bajada, de 16 h à 17 h, en forêt

Jason Bajada baigne dès son plus jeune âge dans un monde où le français et l’anglais cohabitent en symbiose : de son père, il tient l’amour du premier, et de sa mère, le second. Après deux escales en français (Volcano en 2016 et Le résultat de mes bêtises en 2013), c’est en anglais que les nouvelles compositions de Loveshit II - Blondie & The Backstabberz (2017) ont émergé. Une collection de 20 chansons empreintes d’une intense charge émotive dans lesquelles l’artiste se livre complètement.

Re STACKS, de 17 h 30 à 18 h 30, dans le village du Festival

Re Stacks est un duo indie rock nouvellement formé par le directeur de la photographie et cinéaste Jeremy Dionn et le compositeur William Brandl. Ensemble, ils créent un son pur et unique, guidé par des histoires humaines brutes, vraies et senties. Leur univers se reflète à travers la création d’expériences cinématographiques transformant les sons en images. Leur premier album paraitra d’ici le début de 2020.

BILLETTERIE

Les festivaliers ont la chance d’assister aux concerts sans frais supplémentaires avec leur billet journalier ou leur passeport. Rappelons que l’accès au site du Festival BESIDE est gratuit pour les enfants de 12 ans et moins.

SE RENDRE AU FESTIVAL

Pour accéder aisément au site évènementiel et minimiser l’empreinte écologique liée aux déplacements, l’organisation offrira un service de transport par navette fluviale et ligne d’autobus dédiées au festival. Un groupe de covoiturage sera également créé sur Facebook. Puis une section « transport » sera spécialement conçue sur le site web du festival, à consulter en amont de l’évènement.