« Visions de Kerouac » de Normand Guilbeault avec David Amram à Lowell

Catégories:

Dans l’édition du 2 septembre du journal « Lowell Sun » (www.lowellsun.com), Normand Guilbeault fait la première page du grand quotidien de Lowell. Dans l’édition du 8 septembre David Amram, le jazzman de légende qui a connu personnellement Jack Kerouac lance une invitation formelle à Guilbeault à venir le joindre sur scène au Boarding House Park 19h30 vendredi le 7 septembre dernier.

Amram ouvre son spectacle par une longue allocution. Il y relate ses souvenirs avec Kerouac et l’époque qui les a vus naître. Il nous cause de l’extrême contemporanéité de Kerouac qui nous est toujours contemporain. Selon Amram, Kerouac transcende la beat generation qu’il a annoncée. Un classique de son répertoire suit : « Pull my daisy ». Bon moment. La foule
vibre au rythme. Un comédien de la télésérie « The Sopranos », John Ventimiglia, plus tard au cours de la prestation vient réciter quelques passages de « On the road » accompagné par Amram au clavier. Le spectacle laisse place à beaucoup de « spoken words ». David Amram termine par un récitatif de son cru en rythmant le tout avec ses claquements de doigts. Son art quintessencié.

La bande de « Visions de Kerouac » est invitée à monter sur scène et à se joindre aux musiciens qui accompagnent David Amram. La foule applaudit chaleureusement, je dirais avec intensité. Guilbeault envoie: « It’s jazz » (extraits des œuvres de Kerouac) sur le standard « a night in Tunisia ». Nicolas Landré entre sur scène sous le regard interloqué de David Amram. La vestimentation de Landré à l’effigie de Kerouac le laisse bouche bée, béat, beat en proie au souvenir immédiat. La musique est géniale et comme un hommage spontané à son leitmotiv : « it’s the beat generation. It’s béat. It’s the beat to keep, it’s the beat of the heart ».

La foule répond par des applaudissements à tout rompre, sollicitant la suite, mais la prestation est brève, peut-être écourtée. Cette prestation fera partie des annales de Lowell. Normand Guilbeault, Claude Lavergne, Alexandre Côté et Nicolas Landré sont satisfaits de leur apparition sur scène.

J.S.BOISVERT
jeansebb@hotmail.com
www.myspace/jsboisvert

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon