«Un voyou chez Monsieur P.», de Daniel Rioux

Catégories:
«Un voyou chez Monsieur P.», de Daniel Rioux

Le journaliste Daniel Rioux est entré au Journal de Montréal en octobre 1970, le jour où a été retrouvé le corps du ministre Pierre Laporte et où Pierre Péladeau a décidé de publier son populaire quotidien sept jours sur sept. Dans cet essai biographique, l’ancien chroniqueur dévoile la simplicité et l’extravagance du célèbre journal.

À son entrée au Journal de Montréal, à vingt ans, Daniel Rioux apprend le journalisme sur le tas, en tapant sur une Remington. Voyou dans l’âme, le jeune homme qui court les rues de Verdun et de Pointe-Calumet commence avec plaisir sa vie de journaliste, entouré des défis et des réprimandes des durs à cuire entourant Pierre Péladeau.

Ce livre dévoile une partie de l’histoire du journalisme québécois des années 70 à aujourd’hui, par l’œil de Daniel Rioux. Il explore les coulisses du Journal de Montréal de façon ludique, en commentant les histoires qui ont marqué sa carrière au fil des années passées au Journal, comme chroniqueur judiciaire, à la section voyage et en tant que critique de la production télévisuelle. Le livre est parsemé de photos relatant ses histoires, ce qui ajoute un côté très intéressant à ce livre.

Le journaliste a quitté ses fonctions en décembre 2008, un mois et un jour avant le tristement célèbre lock-out de 764 jours. À la fin, « [il] n’a qu’un petit mot à ajouter. Merci Monsieur P.»

«Un voyou chez Monsieur P.», de Daniel Rioux, est publié aux Éditions Pratiko.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon