Un tramway nommé désir

Catégories

Début de l'événement

Serge Denoncourt mettait au goût du jour l'an passé l'un des plus grand monuments théâtral du siècle précédent, Un tramway nommé désir, qui sous la plume de Tennesse Williams remporta le prix Pulitzer en 1948. Plus connu du grand public par son adaptation cinématographique, interprétée par Marlon Brando et Vivien Leigh, cette histoire devenu mythe apparaît plus actuelle que jamais. De retour en 2016, ce grand moment de théâtre, toutefois critiqué par la présence de scènes violentes et de nudité, est présenté à l'espace Go jusqu'au 13 février.

Dans la ville de la Nouvelle-Orléans en Louisianne, Blanche Dubois fait irruption dans la vie de sa sœur et de son compagnon. Sa présence dérange de plus en plus au fil du temps, qui met en lumière les recoins de sa personnalité complexe et torturée. La réinterprétation de ce mythe nous permet d'actualiser nos questionnements concernant l'amour, le désir, la folie, la famille et l'héritage. Les actrices et acteurs excellent sur tous les fronts, créant une mosaïque de caractères qui viennent enrichir la pièce. On retiendra particulièrement Magalie Lépine-Blondeau, magnifiquement sensuelle et honnête dans le rôle de Stella ainsi que Céline Bonnier, joyaux du théâtre québecois, dans le rôle d'une femme qui a avant tout besoin de se séduire elle-même.