«Un soir au Tennessee» au Théâtre de l’Esquisse du 24 au 28 janvier

Catégories

Début de l'événement

Image

Tennessee Williams prend résidence sur la rue Marie-Anne. Le Théâtre bilingue de Montréal (TBM) est heureux d’annoncer que sa toute dernière création, Un soir au Tennessee de Dominic Goyer, prendra l’affiche pendant cinq soirs seulement au Théâtre de l’Esquisse du 24 au 28 janvier 2012.

En plus d’être la première production entièrement francophone du TBM, Un soir au Tennessee est la première pièce de théâtre ainsi que la première mise en scène de Dominic Goyer, scénariste et réalisateur de la relève: «Un soir au Tennessee est né de mon envie d’affronter la scène et surtout de plonger dans l’univers de Williams», nous explique Monsieur Goyer. «Mais plutôt que de monter ou adapter une de ses pièces, j’ai choisi de m’inspirer de ses personnages pour créer une nouvelle généalogie, une rencontre de titans. Et si Blanche, Stella, Maggie, Brick, Laura et Tom habitaient Montréal, en 2012? Qui seraient-ils?»

Un baptême de feu, comme on dit. Pourtant la réputation du jeune Goyer en tant que créateur n’est plus à prouver. Depuis sa sortie de l’INIS en 2006, il cumule les projets au cinéma, dont le court métrage La Monstre qui s’est mérité une mention au Festival de Berlin, ainsi qu’à la télévision, où il a un projet en développement avec Radio-Canada. Il était aussi le co-scénariste de Remyx, la première websérie de Radio-Canada, sélectionnée comme un des moments d’émotions pour les 75 ans de Radio-Canada.

Des personnages transposés à Montréal

Dans Un soir au Tennessee, six personnages phares de l’œuvre de Tennessee Williams sont réinterprétés et transplantés à Montréal. Prisonniers de la scène, ils n’ont pas le choix que de partager leurs souvenirs. Ils sont tous là : Blanche Dubois et sa petite sœur Stella d’Un tramway nommé désir, Maggie et son mari Brick de La chatte sur un toit brûlant, et Laura et son frère Tom de la Ménagerie de verre. Obsédés par le sexe, l’amour et l’identité, ces personnages se livrent au public, mais surtout à eux-mêmes, explorant ensemble les mécanismes du souvenir et le poids des années. Peut-on vraiment fuir notre passé? Peut-on changer notre destin?

«C’est certain qu’en choisissant de m’attaquer à des personnages mythiques comme Blanche Dubois et Maggie la chatte, je me suis retrouvé à parler du théâtre lui-même», rajoute Dominic Goyer. «Et tant mieux, puisque j’avais aussi envie d’explorer l’idée de la scène comme lieu exutoire de la vie moderne.»

Goyer a choisi de s’associer avec le TBM, jeune compagnie dont la mission est de créer des ponts entre les gens, les langues et les cultures, afin de faire (re)découvrir au grand public montréalais ce géant américain. Quant à sa distribution, il a confié son tout premier texte de théâtre à une solide équipe de jeunes comédiens : Guillermina Kerwin dans le rôle de Blanche Dubois et Elsa Perez dans celui de sa sœur Stella; Simon Fréchette-Daoust et Estelle Richard dans les rôles de Brick et Maggie; Patrick Martin et Stéphanie Labbé, eux, incarnent Tom et Laura.

Et puisqu’ils ne seront en représentation que cinq soirs dans la salle intime de l’Esquisse, il est fortement recommandé de réserver ses billets en téléphonant au 514-527-5797.

Un soir au Tennessee

Texte et mise en scène de Dominic Goyer. Une production du Théâtre bilingue de Montréal.

Au Théâtre de l’Esquisse
1650, rue Marie-Anne est (coin Marquette)
Du 24 au 28 janvier 2012 à 20h
Billets : 20 $ (15 $ étudiants-membres UDA)
Réservations et infos : 514-527-5797
www.theatrebilingue.com