Un rare événement, dans le cadre du World Press Photo Montréal 2013

Catégories

Début de l'événement

Image

Pour plusieurs, Larry Towell est une légende. Premier photographe canadien à intégrer la célèbre agence Magnum, le World Press Photo Montréal 2013 fait cette année appel à celui qui pratique et partage avec un talent, et une sensibilité égale, la musique, la poésie et surtout, le caractère intimiste de ses trop rares spectacles. Larry Towell sera pour une première fois sur scène à Montréal, au Centre Phi, le jeudi 12 et le vendredi 13 septembre prochain, à 20 heures.

Ce personnage exceptionnel, qui vit toujours dans son Ontario rural, sera accompagné de l’harmoniciste-virtuose Mike Stevens. Il offrira aux Montréalais Blood In The Soil, performance multimédia riche d’ambiances folk et poétiques, avec projections sur écrans de ses vidéos et de ses photos, puisées dans sa collection exceptionnelle. Il lancera à cette occasion son cinquième album, Blood In The Soil, présenté en première mondiale à Amsterdam au printemps 2013, alors qu’il était l’invité spécial de l’événement mère du World Press Photo. Il s’agit d’une première et trop rare visite, pour deux seulement deux soirs.

Après avoir étudié les arts visuels, Larry Towell part comme travailleur volontaire à Calcutta, où il commence à photographier et à écrire. À son retour au Canada, il se consacre à la poésie et à l’enseignement de la musique folk. En parallèle, il se consacre, à titre de photographe indépendant et d’écrivain, aux dépossédés, aux exilés, à la rébellion paysanne et aux mouvements altermondialistes. Son œuvre et ses reportages photographiques témoignent de sa sensibilité et de ses préoccupations : El Salvador, les familles disparues au Guatemala, la guerre des contrats au Nicaragua, Palestine, Liban, Vietnam, Afghanistan, New York – 11 septembre –, ouragan Katrina, communauté mennonite au Canada, au Mexique et en Bolivie. Larry Towell a réalisé et publié ses images dans des centaines de publications internationales, treize livres et plusieurs expositions à travers le monde. Sur la carte de presse de Larry Towell, on y lit « Human Being ».

Larry Towell est récipiendaire de trente-cinq prix internationaux, dont cinq World Press Photo – incluant la Photo de l’année 1994 –, le Prix W. Eugene Smith (1991), le Prix Hasselblad (1999), le Prix Henri Cartier-Bresson (2003) et le Prix Nadar (2005). Avec sa femme et ses quatre enfants, il poursuit sa route et cultive ses 32 hectares. Il est membre de l’agence Magnum depuis 1993.

--
Source: Marie Marais