«Un pont entre deux mondes» de Pascal Gélinas en première mondiale le 21 février aux RVCQ

Catégories

Début de l'événement

Image

Le documentaire Un pont entre deux mondes réalisé par Pascale Gélinas sera projeté en première mondiale dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois. Le film révèle comment des paysans musulmans et catholiques de l’île indonésienne de Florès sortent de la pauvreté et transforment leur environnement grâce à l’aide que leur offrent des familles d’Europe et d’Amérique. Une étonnante chaîne humaine initiée par Gilles Raymond, un Québécois enraciné à Florès depuis 15 ans. C’est un récit rythmé par l’âpreté du travail, le sourire des enfants et le lien avec les ancêtres. Une aventure qui ouvre à largeur d’épaule un chemin entre nos deux hémisphères, à une époque où le développement international est questionné de toute part.

À propos de Gilles Raymond

Originaire de Donnacona au Québec, Gilles Raymond s’est impliqué pendant une vingtaine d’années dans le mouvement Opération Dignité qui combattait la fermeture des villages en Gaspésie et dans le Bas-Saint-Laurent. Il a également été le président fondateur du mouvement pancanadien Dignité Rurale. En 2000, il arrive à titre de coopérant en Indonésie, un pays qui renoue avec la démocratie après 32 ans de dictature. Constatant qu’une bonne partie des sommes versées par l’aide internationale est détournée, il décide de mettre sur pied une autre forme d’aide qu’il a baptisé « programme Otonomi ». Avec l’aide du clergé et du gouvernement local, Gilles travaille à établir une démocratie directe où les résultats dépendent de l’action responsable de la collectivité.

À propos de Pascal Gélinas

De 1984 à 2009, Pascal Gélinas a été réalisateur à l’émission de télévision Science-Réalité, puis Découverte à Radio-Canada, où il réalise plus de trois-cents reportages et dossiers. Il avait précédemment réalisé le long métrage fiction Montréal Blues (1972), coréalisé le court métrage documentaire Taire des hommes (1968), et le long métrage documentaire La turlutte des années dures (1983) qui a obtenu cette année-là le Prix œcuménique et le Sesterce D’argent à Nyon en Suisse, ainsi que le Prix de la critique au Québec. En 2006, Pascal réalise à compte d’auteur Le porteur d’eau, un documentaire tourné en Indonésie et présenté dans une vingtaine de pays. Ce film a obtenu cinq prix au Québec, en France, en Tunisie et en Australie. En décembre 2009, Pascal réalise Gratien Gélinas, un géant aux pieds d’argile, un documentaire sur son père le dramaturge Gratien Gélinas. Ce film a reçu en 2010 le prix Gémeaux du meilleur scénario documentaire. En 2013, il réalise Gilles Pelletier, un cœur de marin, puis, Huguette Oligny, le goût de vivre, qui obtient le prix de la meilleure biographie au FIFA en 2013. Ce film a aussi obtenu en 2014 le prix Gémeaux de la meilleure biographie.

Date: Le dimanche 21 février 2016 à 13 h
Lieu : UQAM, Pavillon Judith-Jasmin Annexe
1564, rue Saint-Denis, Montréal.