Un musée d'art moderne dans une zone industrielle d'Alsace

Catégories:

L'entreprise allemande Würth, qui distribue sous son nom du matériel de fixation et de l'outillage pour les professionnels, a inauguré vendredi un musée d'art moderne et contemporain dans la zone industrielle d'Erstein (Bas-Rhin), à 25 kilomètres de Strasbourg.

Le bâtiment de 3.500 m2, dont 800 m2 de surface d'exposition, a été implanté à côté du siège de la filiale française du groupe mais sera un espace culturel public ouvert six jours sur sept.

"L'implantation en milieu industriel, c'est une condition pour les musées Würth", sourit Sonia Klee, l'une des conservatrices.

Formé de deux cubes de béton qui encadrent une haute façade vitrée, celui d'Erstein sera l'un des plus vastes parmi les dix créés par l'entreprise familiale depuis 1991, d'abord à Künzelsau (Bade-Wurtemberg), au siège du groupe, puis auprès de ses différentes filiales européennes.

La réalisation, qui a coûté 10 millions d'euros, a été confiée à deux architectes français, Jacques et Clément Vergély.

Baptisée "Un monde à part", la première exposition est consacrée au « dialogue entre l'art moderne et l'art contemporain" et permet, de Kirchner à Baselitz et de Arp à Calder en passant par Picasso, Magritte ou Paladino, de se faire une idée tant des goûts que du flair de Reinhold Würth.

Celui qui a fait du commerce de gros familial une entreprise mondiale a constitué, en une cinquantaine d'années, une collection de 11.000 ouvres qui permet d'organiser trois expositions par année au sein des musées Würth.

Agé de 72 ans, Reinhold Würth a aujourd'hui quitté la direction opérationnelle d'un groupe qui en 2007 a réalisé un chiffre d'affaires de 8,5 milliards d'euros et employait 63.000 personnes dans 86 pays, dont 3.500 en France.

Il préside toujours le conseil de surveillance de la Fondation Würth, la holding familiale, et peut se consacrer à ses activités de mécénat.

Source: www.reuters.fr

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon