Un moratoire sur le Wi-Fi demandé dans les bibliothèques parisiennes

Catégories:

Selon les associations de travailleurs, plusieurs personnes de bibliothèques connectées à cette technologie sans fil ont témoigné de troubles tels que maux de tête, vertiges, malaises, douleurs musculaires en raison des ondes de 2,450 Mhz.

Détails:
http://actu.fsu.fr/spip.php?article846
http://info.france2.fr/france/36993693-fr.php

La suite de cette histoire, en date du 4 décembre 2007:

Pour des raisons sanitaires, Paris coupe le Wi-Fi dans six
> bibliothèques
>
>
> Par Fabrice Auclert CNET France
> Publié par : http://www.cnetfrance.fr/
> Le : 4 décembre 2007
> ****************************
>
> Depuis octobre, la Mairie de Paris a déconnecté plusieurs
> bibliothèques de son réseau Wi-Fi. Alerté par des plaintes
> d'employés souffrant de divers soucis de santé, le comité
> d'hygiène et de sécurité de la capitale venait de déposer un
> moratoire sur l'installation du réseau sans fil dans les
> établissements de la ville.
>
> Le Wi-Fi est-il dangereux pour la santé ? La question revient
> régulièrement sur le tapis, avec d'ailleurs la même régularité
> que pour les antennes GSM. Sauf que cette fois-ci, les opposants
> au réseau sans fil ont marqué des points.
>
> En effet, le comité d'hygiène et de sécurité de la Ville de
> Paris (CHS) a voté le principe d'un moratoire sur le Wi-Fi dans
> les établissements municipaux. Une décision préventive qui a
> entraîné le retrait des bornes Wi-Fi dans les bibliothèques de
> six arrondissements de la capitale (10e, 11e, 13e, 14e, 16e et 18e).
>
> En fait, tout a débuté avec des plaintes d'agents municipaux des
> bibliothèques où la Mairie venait récemment d'installer des
> hotspots. Alerté, le syndicat Supaf-FSU, appuyé par les
> associations (Agir pour l'Environnement et Priartem), a alors saisi
> le CHS faisant constater des problèmes de santé chez certains
> employés comme des maux de tête, des courbatures ou encore des
> malaises.
>
> Sensible au "principe de précaution", et dans l'attente d'une
> étude officielle sur les dangers du WI-Fi, Paris a donc préféré
> débrancher les hotspots incréminés. Ce moratoire devrait
> d'ailleurs aussi freiner l'installation de bornes dans les écoles
> et les autres établissements municipaux.
>
> Aux pouvoirs publics, désormais, de donner des preuves
> scientifiques sur l'absence de nuisance des ondes sans fil
> utilisées par le réseau Wi-Fi.
>
> En juillet dernier, fort d'une étude de l'Ecole supérieure de
> l'électricite, l'Arcep (autorité de régulation des
> télécommunications) affirmait que le Wi-Fi n'était pas dangereux
> pour la santé. Seulement, cette analyse portait essentiellement sur
> l'aspect sanitaire des réseaux Wi-Fi en extérieur.
>
> On attend donc une enquête du même type pour le Wi-Fi en
> intérieur puisque nous sommes chaque jour de plus en plus soumis
> aux ondes, que ce soit dans un aéroport, une bibliothèque, un
> musée ou encore bientôt dans les trains.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon