Un mini EP pour Jipé Dalpé

Catégories

Image

Jipé Dalpé

Le lancement du mini EP de Jipé Dalpé, «L’homme allumette», a eu lieu au Verre Bouteille. «Je me sens paquet de nerfs, un peu nerveux, mais c’est un bon stress et j’ai hâte d’aller jouer», a-t-il dit avant de présenter ses dernières chansons.

Jipé Dalpé, multi-instrumentaliste talentueux, gagne à être connu. Sympathique, amusant et à l’aise sur la scène, ce n’est pas pour rien qu’il a assuré pendant deux ans les premières parties de Vincent Vallières et de Daniel Bélanger. Accompagné à la voix et au piano par Chloé Lacasse, Jipé Dalpé à ouvert le bal avec sa trompette.

Après avoir joué dans de grandes salles, il était heureux de présenter son mini EP dans un endroit plus chaleureux, comme à la maison. «Les plus grosses scènes, l’adrénaline que ça vient chercher, c’est incroyable, mais d’un autre côté, dans les plus petites salles, la proximité avec les gens c’est vraiment cool et il y a quelque chose qui me ressemble beaucoup là-dedans. C’est comme deux types de shows différents», souligne l’auteur-compositeur-interprète.

Son album «La tête en bois», sorti en 2012, l’a tenu bien occupé sur scène pendant deux ans et demi. «C’était un album plus introspectif, plus folk et relax. En réaction à ça, j’ai eu envie de faire quelque chose de plus musclé, de plus énergique. Mon mini EP, c’est une parenthèse entre mon dernier album et celui que je vais sortir en 2016. C’est un laboratoire.»

Le jeune homme s’inspire de ses observations pour écrire ses chansons. «Je suis super observateur dans la vie, ça fait partie du travail d’auteur-compositeur-interprète. J’observe énormément ce qui se passe en dedans de moi, mais aussi ce qui se passe autour. J’emmagasine tout ça, et quand j’ai le goût de coucher tout ça sur papier, il y a des choses plus fortes qui ressortent, une histoire qui a envie d’être racontée.»

Il est heureux de faire des premières parties mais évidemment, il aimerait que sa carrière aille plus loin. «Assurer les premières parties me donne un véhicule extraordinaire pour gagner un public qui ne me connaissait pas. C’est généreux de la part de ceux qui me font faire leur première partie, et c’est un beau cycle. Je le rends aussi en prenant des artistes en première partie ensuite. C’est un bel équilibre.»

L'opus «L’homme allumette» est co-réalisé avec Éloi Painchaud, François Lafontaine et Pierre Fortin.

Son premier extrait, «Ne craque pas pour un homme», obtient jusqu’à maintenant de très belles réactions en radio. Son mini EP est disponible en format numérique seulement.

www.jipedalpe.com