Tigran-Shadow Theater: coup de coeur du festival

Catégories

Image

Tigran Shadow Theater - Crédit photo: Denis Alix

Tigran Hamasyan, Arménien de naissance et élevé dans la cité des anges, a donné un concert qui a émerveillé plus d'un de par ses fines mains agiles sur le piano, et même parfois simultanément sur les consoles électroniques.

Il est arrivé seul sur la scène, en entamant légèrement les touches de son clavier de ses doigts habiles, en y incorporant des sons électroniques en bruits de fond. Le tout a débuté dans une ambiance calme, pendant que son équipe de musiciens venaient s'installer tranquillement pour s'intégrer au tableau musical et créer une atmosphère magistrale. Nous nous apprêtions à nous laisser bercer par les voix de Tigran et la chanteuse du groupe sur les sons qui caresse nos oreilles. Lorsque les musiciens ont commencé à jouer, l'ambiance du spectacle s'est soudainement changée, comme la nuit qui laisse place à l'aube, jusqu'au levé du soleil. Les arrangements avec les voix ainsi que les instruments donnaient quelque fois lieu à un harmonieux désordre organisé. Très peu de paroles et beaucoup de place aux sons et à l'expérimentation, C'était à la fois relaxant et énergisant. La pièce qui est venue le plus chercher mon âme est Lament, car elle est tout en douceur, dans une légèreté et une grâce divinement angélique accompagnée de la voix de la chanteuse. Il a aussi interprété avec brio la pièce Drip, un titre de son album Shadow Theater, qui bougeait bien, tellement qu'il était très difficile de rester immobile sur nos sièges, sans avoir le moindre mouvement physique pour suivre le rythme addictif du piano et de la console électronique. Presque tous les gens de la salle bougeaient frénétiquement à chaque note du piano et coup de guitare !

"Third time's a charm"

Au moment où Tigran et son groupe ont annoncé la fin de la prestation, la foule s'est levée, offrant une grande ovation debout. Elle n'a pas demandé seulement un rappel, mais trois ! À chacune des fois, les musiciens et son chanteur Arménien sont remontés, à trois reprises, sur scène pour ne pas laisser le public sur leur faim. Nous avons pu découvrir à un de ses rappels, son incroyable talent à créer des sons électroniques sur sa console, un peu comme certains DJ électro, sauf sans extraits musicaux à mixer, que du bon et de l'improvisation pure de la part du génie. Il y a toujours un spectacle, dans la programmation du festival de jazz, que je choisis par instinct sans trop savoir à quoi m'attendre et celui-là est définitivement un des meilleurs que j'ai vu jusqu'à présent.

Crédit photo: Denis Alix

Site web de Tigran Hamasyan: http://www.tigranhamasyan.com/biography/

Facebook: https://www.facebook.com/pages/Tigran-Hamasyan-official-page/1069152960…

Twitter: https://twitter.com/tigranmusic