Théâtre, cirque et cabaret, comment le vieux spectacle s'est réinventé

Catégories

Image

Théâtre, cirque et cabaret, comment le vieux spectacle s'est réinventé

Les années 1920 à 1970 ont été marquées par un véritable phénomène social. Que ce soit à Montréal ou ailleurs dans le monde, les cabarets se sont imposés comme le creuset du spectacle. Nés des contraintes réglementaires et enrichis par le contexte économique, les cabarets sont longtemps restés l'épicentre du divertissement. A l'image du théâtre et du cirque avant lui, le cabaret a toutefois perdu de sa superbe. Mais, comme ses prédécesseurs, il existe encore une industrie bien portante. Il est intéressant de découvrir comment ces industries se sont modernisées.

Comprendre le déclin

Le théâtre, les cabarets et le cirque sont des reflets de leurs époques. Et, tout naturellement, le changement d'époque s'est accompagné d'un changement d'habitudes. La télévision qui grandit en popularité et en accessibilité dès les années 50, ainsi qu'un contrôle plus important des mœurs rendent les cabarets moins attrayants.

Après tout, les places limitées et la perception populaire de ces établissements les font passer du statut de destinations incontournables à celui de reliques d'un temps passé. Dès les années 1960, le cabaret entre en déclin et seules les destinations très populaires, et celles qui ont réussi à se réinventer parviennent à perdurer.

Pour comprendre le déclin, il faut savoir qu'à partir des années 1950, la télévision devient plus accessible au grand public. Et les émissions qui y sont proposées sont presque entièrement calquées sur le modèle des cabarets. Les visiteurs n'ont donc plus autant de raisons de se déplacer et consommer à prix fort, alors qu'ils peuvent rester chez eux. De plus, la télévision rendait accessible des spectacles qu'on ne pouvait jadis voir qu'en présentiel.

 

Découvrir la transformation

La télévision a été l'un des piliers de la transformation des théâtres, des cirques et du cabaret. Que ce soit au Canada ou ailleurs dans le monde, des émissions télévisées qui rendent hommage à ces lieux du spectacle se sont multipliés. On pense notamment au "Plus Grand Cabaret du Monde", à "Le Café des Artistes" ou même à "Montréal Ville Ouverte"…

De même, les troupes de cirque professionnelles ont appris à se mettre en vedette. C'est le cas du "Cirque du Soleil" ou au "Cirque Eloize". Et souvent, ces différents acteurs ont eu l'inspiration de créer des ponts les uns avec les autres. Aujourd'hui, les cirques et théâtres se produisent parfois en cabaret. Et de même, l'ambiance de cabaret est préservée.

C'est d'ailleurs ce sentiment de "gloire d'antan" que plusieurs usagers recherchent lorsqu'ils visitent les cabarets. Et c'est l'un des atouts que les promoteurs mettent en avant pour le marketing de leurs établissements.

Le cirque, le cabaret et le théâtre aujourd'hui

Aujourd'hui, les cabarets continuent d'être des places fortes de la culture. Itinérants ou permanents, iconiques ou nouvellement inaugurés, les cabarets parlent plus aux touristes et à une clientèle particulière, plutôt qu'au grand-public. Ceci dit, ils continuent d'être des acteurs majeurs de l'économie locale.

Aujourd'hui, on peut ranger ces établissements en deux grandes catégories. D'une part, les établissements permanents et d'autre part, ceux qui sont plutôt éphémères ou itinérants.

Les cabarets et cirques permanents

Les établissements permanents sont moins nombreux que par le passé. Cependant, on retrouve encore des noms emblématiques comme le Cabaret du Lion d'Or, le Cabaret C, le Cabaret du Casino, le Cabaret Mado ou même Le Balcon pour ne citer que ceux-là. Ces cabarets et théâtres comptent parmi ceux qui ont su se reconvertir pour faire face au changement. Précisons que ces cabarets sont souvent associés à des théâtres ou casinos.

Parfois, l’adaptation passe par l’adoption de nouveaux canaux. Il n’est pas rare que des cabarets proposent certains de leurs numéros aux spectateurs via Internet. Une approche qui rappelle les casinos qui se sont également transformés. Visiter bonus.ca Quebecoise permet de s’en rendre compte. . 

Les cirques et cabarets itinérants

Les cabarets itinérants sont plutôt des compagnies et troupes qui s'organisent en cabaret et opèrent sur un modèle de ronde. On pense à Para'Dixie, à La Compagnie du Spectacle, Les Swings et divers autres. Il est à noter que ces cabarets font plus le pont entre cabaret et cirque. Un parallèle justifié lorsqu'on sait que leurs représentations sont souvent les mêmes.

Les événements et cabarets éphémères

Ensuite, viennent les cabarets qui s'apparentent à des événements. Ce ne sont pas des troupes professionnelles, ni des établissements permanents. Il s'agit plutôt d'événements organisés pour des occasions spéciales ou de manière périodique. Organisés par des bibliothèques, des centres culturels ou même des mairies, ces cabarets éphémères prennent des airs de mini-festival du spectacle.

Le cabaret, le théâtre et le cirque ont encore de beaux jours devant eux. Leurs heures de gloire sont peut-être révolues, mais ils restent des piliers de la scène culturelle et touristique. Et, à juste titre, ils continuent d'être des piliers d'une économie du spectacle locale au Canada et partout ailleurs dans le monde.