Téléfilm Canada s'associe au MoMA de New York et présente le Canadian Front

Catégories:

Le Museum of Modern Art de New York (MoMA) (http://www.moma.org) , en association avec Téléfilm Canada, présentera la sixième édition du Canadian Front qui aura lieu du 18 au 23 mars 2009. Cette année, le Canadian Front http://www.telefilm.gc.ca/ http://www.telefilm.gc.ca/moma-2009/ met à l’affiche huit films abordant sans compromis et de façon novatrice des thèmes familiers, comme les morts-vivants (The Death of Alice Blue, Pontypool), la rencontre amoureuse (Nurse.Fighter.Boy, Ce qu’il faut pour vivre), la consommation (Malls R Us), l’abandon parental (C’est pas moi, je le jure !, Maman est chez le coiffeur) et la joie de nourrir amis et clients (Durs à cuire).

Cet événement est une occasion unique de rendre hommage à huit films qui contribuent à rendre le paysage cinématographique canadien si captivant, riche et divertissant. « Le cachet particulier de notre cinéma continue d’enthousiasmer les spectateurs du monde entier comme en témoigne le Canadian Front de cette année. J’espère que l’événement sera un exemple saisissant, lumineux et inspirant de ce qui fait du Canada une des scènes culturelles les plus diversifiées du monde », a déclaré Wayne Clarkson, Directeur général de Téléfilm Canada.

Les huit films sélectionnés par Laurence Kardish, conservateur principal du Department of Film pour le MoMA sont :

C’EST PAS MOI, JE LE JURE ! (It’s Not Me, I Swear!) - Écrit et réalisé par Philippe Falardeau; produit par Luc Déry et Kim McGraw.
C’est pas moi, je le jure ! relate les aventures de Léon Doré, un jeune québécois de 10 ans, délinquant et suicidaire (interprété par un nouveau venu, Antoine L’Écuyer) durant l’été 1968. Son réalisateur, Philippe Falardeau nous offre ici une adaptation à la fois amusante et subversive du roman très apprécié de Bruno Hébert paru en 1997, et de sa suite publiée en 2000.

CE QU’IL FAUT POUR VIVRE (The Necessities of Life) - Réalisé par Benoît Pilon; produit par Bernadette Payeur et René Chénier.
Forcé de quitter l’île de Baffin et sa famille pour aller séjourner dans un sanatorium de Québec, un Inuit atteint de tuberculose (Natar Ungalaaq, acteur-vedette de Atanarjuat, la légende de l’homme rapide) doit apprendre à naviguer dans une culture et une langue qu’il ne connaît pas, sans pour autant renier son propre héritage.

DURS À CUIRE (Well Done) - Réalisé par Guillaume Sylvestre; produit par Sylvie Krasker.
Documentaire mené à train d’enfer sur un haut-lieu de l’épicurisme montréalais, Durs à cuire relate une année de la vie des chefs-propriétaires Martin Picard (Au Pied de Cochon) et Normand Laprise (Toqué !), deux grands passionnés dont les restaurants reflètent leur engagement envers la fine cuisine et une meilleure qualité de vie.

MALLS R US - Réalisé par Helene Klodawsky; produit Ina Fichman et Luc Martin-Gousset.
Un examen sérieux, approfondi et ironique du sacro-saint centre commercial, fonctionnant en vase clos, et de ce qu’il représente pour les constructeurs, les consommateurs, ceux qui en font un sujet de réflexion, et pour la nature elle-même que l’on n’hésite pas à bousculer pour lui faire de la place.

MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR (Mommy’s at the Hairdresser) - Réalisé par Léa Pool; produit par Lyse Lafontaine et Michael Mosca.
Adaptation perspicace du roman d’Isabelle Hébert, le nouveau film de la québécoise d’origine Suisse, Léa Pool, raconte le passage difficile à l’âge adulte d’une jeune fille après le départ précipité de sa mère au cours de l’été de 1966, un été qui s’avérera tumultueux.

NURSE.FIGHTER.BOY - Écrit et réalisé par Charles Officer; produit par Ingrid Veninger.
Dans le Toronto urbain, les vies d’une infirmière jamaïcaine souffrant d’une anémie drépanocytaire, de son fils adolescent, et d’un boxeur solitaire réduit aux combats de rue se croisent dans un échange sublime, qui changera leur destin.

PONTYPOOL - Réalisé par Bruce McDonald; produit par Jeffrey Coghlan et Ambrose Roche.
Le nouveau film merveilleusement subversif, et à l’atmosphère oppressante, du franc-tireur canadien Bruce McDonald met en scène une personnalité caustique de la radio d’une grande ville se trouvant forcé d’aller travailler en région. Au cours d’une tempête de neige, il voit son émission du matin perturbée par l’approche d’une armée de d’habitants enragés, infectés par un virus qui se propage par la parole.

THE DEATH OF ALICE BLUE - Écrit et réalisé par Park Bench; produit par Alex Appel.
La nouvelle créative publicitaire de l’agence Raven réalise que ses supérieurs ont peu en commun avec le reste de l’humanité. The Death of Alice Blue, réalisé avec les moyens du bord par le collectif Toothin Theatre, fondé à Toronto il y a six ans, marque le retour modeste quoique impertinent du film à faible budget, réalisé sans complexes avec les moyens du bord.

D’autre part, étant donné son retentissant succès lors de sa présentation dans Canadian Front 2006, MoMA Presents a sélectionné un film canadien qui sera à l’affiche durant une semaine complète au MoMA pourra être vu et commenté par les médias new-yorkais :

C.R.A.Z.Y. - Écrit et réalisé par Jean-Marc Vallée; produit par Pierre Even.
C.R.A.Z.Y., l’histoire mouvementée d’un jeune montréalais passant de l’adolescence à l’âge adulte au début des années 1970, fait partie de ces œuvres uniques qui atteignent à l’universel. C’est un film empreint de l’époque et des lieux qu’il décrit et qui, néanmoins, sur un ton clair et joyeux, s’adresse à quiconque s’est déjà senti comme un poisson hors de l’eau.

Trois des huit cinéastes, Park Bench, Charles Officer et Guillaume Sylvestre, présentent leurs premiers films, alors que Philippe Falardeau, Helene Klodawsky, Bruce McDonald, Benoît Pilon, et Léa Pool ont déjà participé dans le passé au Canadian Front ou au festival New Directors/New Films.

Dans le but d’accroître l’exploitation à l’échelle internationale de la cuvée cinématographique de cette année, Téléfilm travaillera également en tandem avec les distributeurs des films à l’international et avec un représentant des producteurs à New York afin de rejoindre le plus efficacement possible les responsables des acquisitions aux États-Unis.

Canadian Front 2009 est organisé par Laurence Kardish, conservateur principal du Department of Film pour le Museum of Modern Art, et est présenté en partenariat avec Téléfilm Canada avec le support du Consulat général du Canada à New York.

Pour le développement et la promotion de l’industrie audiovisuelle canadienne
Téléfilm Canada est un organisme culturel fédéral voué au développement et à la promotion de l’industrie audiovisuelle canadienne. Téléfilm offre un soutien financier au secteur privé pour créer des produits distinctement canadiens qui intéressent un auditoire national et international. La Société administre aussi les programmes de financement du Fonds du long métrage du Canada, du Fonds canadien de télévision et du Fonds des nouveaux médias du Canada.

-30-

Notes cinématographiques rédigées par Eddie Cockrell, critique de cinéma indépendant et conseiller en programmation.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur Canadian Front et sur les films sélectionnés au www.telefilm.gc.ca/moma-2009 .

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon