Télé-Québec présente le documentaire Raymond Gravel, un sacré curé!

Catégories

Début de l'événement

Image

Le 13 août à 20 h, Télé-Québec présente le parcours étonnant de l’abbé Gravel dans le documentaire Raymond Gravel, un sacré curé!

Ordonné prêtre en 1986, Raymond Gravel a osé remettre en question, sur la place publique, les dogmes de l’Église catholique, notamment à propos du mariage entre conjoints de même sexe, du droit à l’avortement et de l’euthanasie. L’amour de l’abbé Gravel pour « son » Église l’a poussé à tenter de la moderniser et même à la défier de l’intérieur pour la rapprocher, comme il le disait lui-même, du message évangélique.

En plus d’avoir été prêtre, Raymond Gravel a été aumônier auprès de pompiers et de policiers, et, avant cela, député fédéral pour le Bloc québécois, barman et prostitué. « J’ai fait un bac en théologie et ensuite une maîtrise en théologie, en même temps que je travaillais comme barman. Et je prenais des speeds! » Quel a été le parcours de l’homme derrière le personnage public? Qu’est-ce qui l’a poussé à devenir prêtre alors qu’il a ensuite sévèrement critiqué son institution, au risque de se faire montrer la porte?

Ami intime de Raymond Gravel, le réalisateur Patrick Brunette a côtoyé l’abbé dans les derniers jours de sa vie et a recueilli les témoignages touchants d’un homme hors du commun. Pour son documentaire, Patrick Brunette a également rencontré plusieurs personnes qui ont bien connu Raymond Gravel : son biographe Claude Gravel, Biz, du groupe Loco Locass, et sa conjointe Marie-Anne Alepin, que Raymond a mariés dans un théâtre montréalais, Gilles Duceppe, les pompiers de Mascouche, dont il était l’aumônier, et plusieurs autres. Le documentaire aborde de front une question importante pour Raymond Gravel, celle du mariage gai, grâce au témoignage d’un couple de femmes lesbiennes dont l’union a été bénie en cachette par Raymond Gravel, dans son église de La Plaine. « On bénit des chiens, on bénit des motos, on est capables de bénir des gens qui s’aiment! » L’égalité pour tous lui tenait particulièrement à cœur puisqu’il était lui-même homosexuel, tel qu’il le confirme pour la première fois publiquement dans ce documentaire.

« Tout au long de sa vie, le côté délinquant de Raymond l’a amené à repousser plus loin ses limites. Alors même qu’il contestait l’Église de l’intérieur, il a su attirer, grâce à son discours d’ouverture, des gens qui l’avaient délaissée. Il fallait avoir du culot pour parler haut et fort de mariage gai, d’avortement, d’ordination des femmes. J’ai eu la chance de côtoyer Raymond depuis 2005. Un homme qui n’a rien fait comme les autres! » déclare le réalisateur Patrick Brunette.

Raymond Gravel, un sacré curé!, un documentaire à voir à Télé-Québec le 13 août à 20 h.