Sting sera de passage à Montréal

Catégories

Début de l'événement

Image

evenko et Live Nation présentent STING le 6 mars au Métropolis.

Suite au récent lancement du très attendu nouvel album rock/pop de Sting, 57th & 9th, Cherrytree Management et Live Nation confirment aujourd’hui que Sting reprendra la route en 2017 dans le cadre d’une tournée très spéciale qui inclura des spectacles dans des clubs, des théâtres et des arénas à travers l’Amérique du Nord et l’Europe. L’itinéraire complet suit plus bas. Des concerts additionnels en Amérique du Sud et en Asie seront annoncés bientôt. La promotion de la tournée 57th & 9th, une production de RZO Entertainment, est assurée par Live Nation Global Touring. (Crédit photo : Eric Ryan Anderson)

Lors de la tournée 57th & 9th, Sting sera accompagné par un trio de musiciens, incluant son guitariste de longue date Dominic Miller, ainsi que Josh Freese (batterie) et Rufus Miller (guitare). Les invités spéciaux seront l’auteur-compositeur-interprète Joe Sumner et le groupe Tex-Mex de San Antonio The Last Bandoleros.

Les billets pour les spectacles de la tournée 57th & 9th seront mis en vente entre le vendredi 18 novembre et le lundi 21 novembre, selon les villes. En Amérique du Nord, chaque billet acheté en ligne inclura un téléchargement numérique du nouvel album de Sting, 57th & 9th. Au Royaume-Uni, en Espagne et en France, les admirateurs de Sting qui précommandent son nouvel album chez HMV (au Royaume-Uni seulement) et à la FNAC (en Espagne et en France) auront un accès prioritaire à la prévente du spectacle de leur choix.

Le douzième album studio en solo de Sting, 57th & 9th, son premier projet rock/pop en plus d’une décennie, a été lancé le 11 novembre sur étiquette A&M/Interscope Records. Cette collection de dix chansons couvre un vaste éventail de genres musicaux et de styles d’écriture, du décapant premier extrait carburant à la guitare, “I Can’t Stop Thinking About You” à l’imagerie féroce dans l’esprit de The Road Warrior de “Petrol Head”, en passant par l’hymne qu’est “50,000.” Réalisé par Martin Kierszenbaum, l’album a été enregistré en seulement quelques semaines avec les fidèles collaborateurs de Sting que sont Dominic Miller (guitare) et Vinnie Colaiuta (batterie), en plus du batteur Josh Freese (Nine Inch Nails, Guns n’ Roses), du guitariste Lyle Workman, et du groupe Tex-Mex de San Antonio The Last Bandoleros aux chœurs.

À PROPOS DE STING :
L’auteur-compositeur-interprète, acteur, auteur et activiste Sting est né à Newcastle, en Angleterre. En 1977, il a déménagé à Londres, où il a formé The Police avec Stewart Copeland et Andy Summers. Le groupe a fait paraître cinq albums studio, qui leur ont valu six prix Grammy et deux Brits, ainsi qu’une intronisation au Rock and Roll Hall of Fame en 2003.

En tant qu’artiste solo mondialement reconnu pour son originalité, Sting a reçu 10 autres prix Grammy, deux autres Brits ainsi qu’un Golden Globe, un Emmy, trois nominations aux Oscars, une nomination pour un TONY, le Century Award de Billboard Magazine, et le titre de Personne de l’année de MusiCares en 2004. Également membre du Songwriters Hall of Fame, Sting a reçu en décembre 2014 le Kennedy Center Honors, une des récompenses culturelles les plus prestigieuses aux États-Unis. Pendant sa riche carrière, il a vendu près de 100 millions d’albums au total grâce à son travail avec The Police combiné à son œuvre comme artiste solo.

Le soutien de Sting pour des organisations humanitaires telles que le Rainforest Fund, Amnistie internationale et Live Aid a une portée universelle qui reflète celle de son art. Conjointement avec son épouse Trudie Styler, Sting a fondé le Rainforest Fund en 1989 afin de protéger à la fois les forêts tropicales du monde et les peuples indigènes qui y vivent. Depuis, 17 concerts-bénéfice ont été organisés pour amasser des fonds et sensibiliser les gens aux ressources menacées de la planète. Le prochain événement est prévu pour le 14 décembre au Carnegie Hall. Depuis sa création, le Rainforest Fund s’est développé jusqu’à devenir un réseau d’organisations interconnectées qui agissent dans plus de 20 pays répartis sur trois continents.

À PROPOS DE JOE SUMNER :
Joe Sumner affine son art en vue d’une carrière solo depuis cinq ans. Tout en évoluant au sein du groupe rock Fiction Plane et en repoussant les limites technologiques avec son application Vyclone, Joe s’efforce de se débarrasser de tout ce qui manque d’authenticité à ses yeux.

Le résultat est un son vaste et coloré qui serait à sa place dans un film de Wes Anderson. Avec d’abord seulement sa voix et une guitare acoustique, il compose des chansons sincères et enjouées, qui ne semblent jamais tout à fait terminées. « Chaque fois que je joue une chanson, je laisse toujours quelques parties complètement ouvertes à l’improvisation », dit-il à propos de son style décontracté et collaboratif. « Après avoir joué une chanson cinquante fois, à mon avis, elle devrait s’améliorer, pas demeurer identique! »

Cette ouverture d’esprit provient d’expériences musicales incroyablement diversifiées : partir en tournée avec des musiciens qu’il considère littéralement comme sa famille (The Police, Sting) ou avec des artistes d’autres horizons comme Snoop Dogg, chanter dans un opéra moderne, écrire des succès pour d’autres artistes européens... Joe donne par ailleurs des ateliers très réputés dans des écoles de musique à propos de la pression émotionnelle découlant de l’écriture de chansons.

Le premier extrait solo de Joe Sumner, 'Jellybean' sera lancé en janvier 2017.