The Sheepdogs au Metropolis: un groupe qui a du chien!

Catégories

Image

FIJM - The Sheepdogs au Metropolis

Le groupe rock The Sheepdogs a offert une performance époustouflante devant une salle comble, hier soir au Metropolis, dans le cadre du Festival international de Jazz de Montréal.

Talent canadien à l’état pur

Le band saskatchewanais, grand gagnant de 3 nominations aux Junos en 2012, est un groupe qui a trimé dur pour faire connaître leur immense talent. The Sheepdogs ont aussi été le premier band sans contrat de disque, à faire la couverture du réputé magazine Rolling Stone. De fil en aiguille, ils ont fait la connaissance des membres des Black Keys, Patrick Carney et Austin Scaggs, qui ont produit et aider à perfectionner les titres de leur album, pour ensuite leur permettre de faire leur marque aux États-Unis ainsi qu’au reste du monde entier. À l’écoute de leurs chansons, on ressent vivement les influences des meilleurs groupes rock des années 70 comme : The Doors, Pink Floyd ou The Who. L’univers musical des Sheepdogs est créatif et très varié. Bref, ce groupe est un vent de fraîcheur si l’on compare avec ce qu’il se fait en ce moment dans une industrie qui est rendue, selon moi, très homogène et trop commerciale.

The Sheepdogs, que je connaissais à peine avant de venir les voir en concert, m’ont impressionné par la qualité de leur son, leurs voix et la chimie que ces artistes avaient sur scène. Je n’ai que des éloges à faire au band de Saskatoon. L’ambiance était électrisante. À l’écoute de leurs titres, on avait l’impression d’être sur la route, dans un roadtrip, à travers les États-Unis en direction de la Californie. Un groupe de jeunes femmes, qui assistaient au concert, avaient même des fleurs qui arboraient leur chevelure et étaient vêtues d’une tenue quelque peu de style hippie.

Heat

Heat assurait la première partie, avec leur style musical de rock Indie, sur la scène du Métropolis. C’était une bonne performance, mais sans plus. Honnêtement, ils me faisaient plutôt penser aux bands musicaux à l’époque de mon secondaire. C’était bien, mais loin d’être aussi spectaculaire et à la hauteur du groupe The Sheepdogs. Lorsqu’ils ont terminé leur partie, les membres du groupe Heat ont à peine daignés de remercier le public ou encore de communiquer avec la foule durant leur performance. Le stress peut-être ?

Atmosphère festive

Ryan Gullen, guitariste bassiste du groupe, a entamé le début de soirée, en français, avec un grand «Bonjour! Comment ça va ?» à des admirateurs déjà en feu. Le band occupait la scène très aisément, un peu comme si vous assistiez au spectacle de vos meilleurs «chums». Le leader et guitariste des Sheepdogs, Ewan Currie, dégageait un charisme incroyable sur scène et communiait en parfaite harmonie avec ses fans, entre 2 chansons et 2 gorgées de bière. À un certain moment durant la soirée, les membres du band ont même levé leurs verres de bière à la foule, en guise de «chin chin» et plusieurs fans ont soulevé leurs verres de bière, à leurs tours, dans la salle, c’était assez impressionnant à voir! Le groupe avait un réel plaisir à jouer au Métropolis et on sentait qu’ils avaient vraiment envie d’être là. Fait à noter, il y avait surtout des gens âgés dans la trentaine, mais cela allait au moins jusqu’à 65 ans! C’est une soirée où l’on peut venir accompagné de son père, qui peut lui aussi apprécier grandement ce concert et du même coup, se rappeler de bons souvenirs de jeunesse !

Durant la performance, lorsque Ryan Gullen a commencé à frapper des mains au début du titre Southern dreaming, le public a tout de suite répondu à l’appel. Le moment fort de la soirée était lorsque Ewan Currie est allé, à son tour, au clavier et chantait sa chanson Ewan’s blues. Le claviériste et frère D’Ewan, Shamus Currie, lui, a troqué son instrument contre une trompette et c'était l'accord était parfait ! Les gens étaient soudainement en trance dans la salle. Ils ont ensuite poursuivi avec leur titre I don’t know, pour conclure la soirée, avant la forte vague de rappels.

The Sheepdogs:

Site Web: http://www.thesheepdogs.com/