«Sding K’awXangs-Haïda: Histoires surnaturelles» - Regard sur la culture haïda au Musée McCord

Début de l'événement: 

25 avril 2019 - 10:00
Catégories:
«Sding K’awXangs-Haïda: Histoires surnaturelles» - Regard sur la culture haïda au Musée McCord

Le Musée McCord invite le public sur l’archipel Haida Gwaii, situé au nord-ouest du Canada, dans sa toute dernière exposition, Sding K’awXangs - Haïda : Histoires surnaturelles, présentée jusqu’au 27 octobre 2019. Avec plus de 100 objets rares — pour la plupart issus de la riche collection Cultures autochtones du Musée McCord — et des œuvres d’artistes contemporains, l’exposition propose une immersion dans la culture haïda d’hier et d’aujourd’hui permettant de découvrir la beauté et la richesse inestimable d’une culture qui a failli disparaître à la fin du XIXe siècle.

En plus d’objets magnifiques, collectionnés à l’origine par le Montréalais d’adoption George Mercer Dawson avant d’être intégrés à la collection du Musée McCord, l’exposition présente des oeuvres d’artistes haïdas contemporains, sélectionnés par la commissaire invitée, Kwiaahwah Jones. Le parcours met en lumière différents pans de la culture haïda, dont son vocabulaire artistique, le potlatch et la spiritualité, en parallèle avec les histoires surnaturelles qui habitent et animent les objets.

«Descendant des êtres surnaturels qui ont émergé de l’océan, notre peuple occupe Haida Gwaii depuis des temps immémoriaux, ayant traversé d’innombrables épreuves au cours des millénaires. Aujourd’hui, nous nous employons à garder vivants notre culture et notre art, à préserver notre langue en péril et à guérir du trauma intergénérationnel, tout en protégeant et en respectant les mondes naturel et surnaturel. La survie des Haïdas est une histoire à raconter, encore et encore, et à célébrer», a déclaré Kwiaahwah Jones, commissaire haïda invitée de l’exposition Sding K’awXangs - Haïda: Histoires surnaturelles.

Le legs du Montréalais d’adoption George Mercer Dawson

Les objets présentés dans l’exposition Sding K’awXangs - Haïda : Histoires surnaturelles témoignent du savoir-faire de la culture haïda, de la fin du XVIIIe siècle à aujourd’hui. Ils ont été, pour la plupart, recueillis en 1878 par le Montréalais d’adoption, géologue et anthropologue de la première heure, George Mercer Dawson, au cours d’un de ses voyages dans l’archipel Haida Gwaii. Fils de Sir John William Dawson, recteur de l’Université McGill de 1855 à 1893, c’est à lui que le Musée McCord doit la majeure partie des objets haïdas de sa collection Cultures autochtones. Alors que son travail le mène à l’archipel Haida Gwaii, Dawson s’éprend d’admiration pour le peuple haïda et sa culture, ce qui fait naître son désir de la préserver.

«C’est un privilège, pour le Musée McCord, d’être le gardien de cette collection exceptionnelle d’objets haïdas, souligne Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée McCord. La présentation d’une exposition telle que Sding K’awXangs - Haïda: Histoires surnaturelles est au cœur de notre mission. Comme musée d’histoire sociale de Montréal, nous participons au rayonnement des différentes cultures qui façonnent notre histoire et nous prenons part activement aux efforts de reconnaissance et de réconciliation, en donnant la parole aux peuples autochtones par le biais de nos expositions et autres activités», conclut-elle.

L’histoire haïda racontée par la commissaire invitée, Kwiaahwah Jones

Née dans l’archipel Haida Gwaii, Kwiaahwah Jones est une figure importante du rayonnement de l’art contemporain haïda et de cette culture unique au Canada. Commissaire invitée, elle a travaillé en étroite collaboration avec Guislaine Lemay, conservatrice, Cultures autochtones, pour transmettre son point de vue sur la culture haïda et sa connaissance historique unique des objets haïdas de la collection du Musée McCord.

La culture émergente haïda

En plus de présenter des objets rares, dont certains sont exposés pour la première fois, Sding K’awXangs - Haïda : Histoires surnaturelles met de l’avant le dynamisme de la culture haïda d’aujourd’hui, avec plus d’une dizaine d’oeuvres de sept artistes perpétuant la tradition de l’art haïda : John Brent Bennett, Dorothy Grant, Lisa Hageman, Ariane Medley, Cori Savard, Michael Nicoll Yahgulanaas et Evelyn Vanderhoop. À ce corpus viennent s’ajouter des oeuvres de Bill Reid (1920 - 1998), l’un des artistes haïdas les plus connus et célébrés.

Une année riche en expositions sur les cultures autochtones pour le Musée McCord

Avec l’exposition Honte et préjugés : Une histoire de résilience, de l’artiste cri de renommée internationale Kent Monkman (qui se terminera le 5 mai) et l’exposition c’est pas pour rien qu’on s’est rencontré, de l’artiste visuelle multidisciplinaire de descendance kanien’kehá:ka (mohawk) et britannique Hannah Claus (à l’affiche jusqu’au 11 août), le Musée McCord marque l’année 2019 d’une pierre blanche en ce qui a trait au rayonnement des cultures autochtones.

«À l’heure où nous essayons de donner un sens au mot réconciliation, les musées et les institutions culturelles comme le Musée McCord joueront un rôle pivot, en créant des lieux sûrs d’où les vérités autochtones pourront jaillir», a commenté la commissaire invitée, Kwiaahwah Jones.

Le Musée McCord, gardien de la riche collection Cultures autochtones

La collection Cultures autochtones du Musée McCord est constituée de plus de 16 500 artefacts archéologiques et historiques racontant près de 12 000 ans d’histoire, témoins éloquents de la culture matérielle des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Canada, principalement. Elle explore la signification profonde des artefacts, non pas en tant que simples documents historiques, mais bien comme manifestations du développement, de l’évolution et de la revitalisation constante des communautés autochtones. La collection Cultures autochtones constitue un élément phare des collections du Musée McCord.

À propos du Musée McCord

Le Musée McCord est le musée de tous les Montréalais, un musée d’histoire sociale qui célèbre la vie à Montréal, d’hier et d’aujourd’hui : son histoire, ses gens, son peuple et ses communautés. Ouvert sur la ville et sur le monde, il présente des expositions stimulantes ainsi que des activités éducatives et culturelles qui interpellent les gens d’ici et d’ailleurs en posant un regard actuel sur l’histoire. Il abrite l’une des plus importantes collections historiques en Amérique du Nord composée de plus de 1 500 000 objets, dont les collections Costume, mode et textiles, Photographie, Cultures autochtones, Peintures, estampes et dessins, Arts décoratifs et Archives textuelles. Musée McCord, notre monde, nos histoires.

https://www.musee-mccord.qc.ca/fr

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon