Scarlett Jane: duo Torontois enivrant

Catégories

Image

Scarlett Jane FIJM - Crédit photo Festival International de Jazz

Le duo Torontois Scarlett Jane s'est produit, hier soir au Savoy du Metropolis, en apportant la joie de vivre aux rythmes de leurs guitares acoustiques. La formation est composée de deux dames, dont une s'appelle Andrea Ramolo et de sa partenaire professionnelle ainsi qu'une grande amie, Cyndi Doire. Elles se sont connues il y a environ 10 ans, dans un club de Toronto, où elles devaient performer. Ce sont surtout leurs déboires amoureux qui les a réunies à écrire des chansons ensemble et à joindre leurs forces pour former le groupe de Scarlett Jane.

Andrea a mentionné, sur la scène, que Montréal est la ville la plus "sexy" du Canada et les deux femmes ajoutent même qu'à chaque fois qu'elles y mettent les pieds, elles aimeraient pratiquement venir s'y établir ! C'est dans une atmosphère intime et feutrée, qu'elles ont débuté leur prestation. Scarlett Jane a surtout réservé une surprise à leur public en interprétant des titres presque exclusivement en français pour l'occasion, dont la très charmante chanson Mon cœur se brise (traduction de la version originale de Aching heart). Le duo a également interprété une chanson bien connue des québécois appelée, V'là le bon vent. Avec toute l'action entourant le festival et les grands concerts de ces deux dernières semaines bien remplies, c'était le spectacle idéal à aller voir en ce dimanche soir. Une soirée réconfortante et en toute simplicité nous attendait. Il ne faut surtout pas oublier de souligner une performance appréciée de Cecile, à la guitare électrique, qui accompagnait les jeunes dames sur la scène !

Elles ont poursuivi avec l'excellente Be my husband, de Nina Simone, sous un tap dance brillamment exécuté par Andrea. Ce qui était le plus mémorable, durant le concert, est les anecdotes et histoires derrière les chansons qu'elles ont écrites. La plus touchante était celle de Wild fire, qui racontait l'histoire du côté de la grand-mère et famille italienne d'Andrea Ramolo. Elle reposait sur une famille fermière qui faisait des récoltes dans leur lopin de terre et devait faire brûler les champs, afin de procéder à la plantation de nouvelle semence. Malheureusement, le feu s'est étendu, créé un incendie et ravagé un village pauvre. Elles ont terminé le programme de cette soirée avec les pièces de Can't come back (au début de l'interprétation, Cyndi nous a assuré qu'elles reviendraient bien sûr à Montréal!) et I'm burning. Hors programme, elles ont offert une de leurs compositions, qui était une chanson d'amour, lorsqu'elles étaient assises au milieu de la foule. Bref, c'était agréable d'assister à un spectacle où des artistes se dévouent encore pour leur public.

Ladies: see you soon in Montréal!

Site web Scarlett Jane - http://www.scarlettjane.com/

Crédit photo principale: Festival International de Jazz de Montréal/Scarlett Jane