Saison 2019-2020 : La traviata de Verdi et La chauve-souris de Strauss II

Début de l'événement: 

19 octobre 2019 - 19:00
Catégories:
Saison 2019-2020 : La traviata de Verdi et La chauve-souris de Strauss II

À l’affiche, deux productions d’oeuvres phares du répertoire lyrique qui vous feront passer du rire aux larmes, de l’étonnement au pur ravissement. Mettant en scène des interprètes réputés tant pour leurs capacités vocales que leur talent à saisir l’essence des personnages qu’ils incarnent, la saison débute avec La traviata, l'un des opéras les plus poignants de Giuseppe Verdi.

Puis en mai, place au rire et aux situations loufoques avec La chauve-souris de Johann Strauss II.

La traviata

Drame romantique au caractère intimiste, histoire à la fois simple et bouleversante, La traviata est certainement un des opéras les plus émouvants du répertoire. Mêlant amour, rédemption, fatalité et sens théâtral, tout le génie de Verdi se retrouve dans ces personnages touchants de sincérité. La présence obsédante de Violetta, qui porte en elle une douleur incommensurable, parvient à nous émouvoir profondément. OEuvre psychologique intense, c’est surtout une immense histoire d’amour et de sacrifice, suivi d’une réconciliation qui survient trop tard.

Violetta Valéry (Marianne Fiset), courtisane éprise de liberté, s’étourdit dans le luxe et le plaisir en compagnie du baron Douphol, son amant du moment. Voilà qu’arrive le jeune Alfredo (Rocco Rupolo), follement amoureux d’elle, et qui est venu s’enquérir chaque jour de son état de santé devenu préoccupant. Séduite, Violetta quitte sa vie dissolue pour la campagne, loin de l’agitation de Paris. Mais l’arrivée inopinée du père d’Alfredo (Gregory Dahl) met un terme à ce bonheur; ce dernier parvient à lui faire renoncer à cet amour afin d’éviter un scandale qui compromettrait le mariage de sa fille, la jeune soeur d’Alfredo. Déchirée, Violetta quitte
Alfredo, lui laissant croire qu’elle est retournée auprès du baron Douphol.

Les mois passent, elle a tout perdu : malade et ruinée, elle est seule dans son appartement complètement vide. Alfredo, à qui on a révélé la vérité, arrive précipitamment; mais les joies des retrouvailles sont de courte durée, et Violetta meurt dans ses bras.

Les représentations auront lieu les 19 octobre à 19 h, ainsi que les 22, 24, 26 octobre 2019 à 20 h au Grand Théâtre de Québec.

Mise en scène : Oriol Tomas

Choeur de l’Opéra de Québec et Orchestre symphonique de Québec.

Version originale italienne avec surtitres français.

La chauve-souris

Sommets de l’opérette viennoise, cette comédie pétillante aux valses tourbillonnantes transporte le spectateur à Vienne à la belle époque pour une folle nuit de rires et de quiproquos. Représentante la plus célèbre d’un genre résolument théâtral, La chauve-souris est unanimement appréciée tant pour ses qualités musicales exceptionnelles que pour son livret vif et subtil. Le public se laisse aisément séduire par l’ambiance festive de cette musique enjouée au caractère dansant, qui nous accroche un sourire aux lèvres.

À Vienne, le riche prince Orlofsky s’ennuie profondément. Pour se distraire, il donne un bal masqué : Dr. Falke (Christopher Dunham); Gabriel von Eisenstein (Dominique Côté); sa femme Rosalinde, déguisée en princesse hongroise; Adèle, sa femme de chambre (Magali Simard-Galdès)… tous s’y trouvent, sous divers prétextes. Eisenstein séduit toutes les femmes qu’il rencontre, incluant la sienne qu’il ne reconnaît pas (mais qui, elle, le reconnaît immédiatement). On comprend que Falke souhaite se venger de l’humiliation qu’il a subie aux mains d’Eisenstein, qui l’avait un jour contraint à traverser Vienne vêtu d’un costume de chauve-souris, au lendemain d’une fête bien arrosée. Eisenstein, sous le coup d’ennuis judiciaires pour avoir insulté un huissier, gagne finalement la prison pour y purger sa sentence. Or, voilà que les invités du bal débarquent les uns après les autres ! Les événements se précipitent : Adèle charme le directeur de prison, Rosalinde confronte son mari et lui avoue que cette soirée n’est en fin de compte qu’une farce organisée de toute pièce par Falke : c’est la vengeance de la chauve-souris.

Les représentations auront lieu les 16 mai à 19 h ainsi que les 19, 21 et 23 mai 2020 à 20 h au Grand Théâtre de Québec.

Mise en scène : Alain Gauthier (À l’Opéra de Québec : La flûte enchantée, La vie parisienne)
Choeur de l'Opéra de Québec et Orchestre symphonique de Québec.

Version originale française avec surtitres français.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon