Roméo et Juliette se dévoile au TNM

Début de l'événement

Image

Après l’immense succès de Cyrano de Bergerac et des Trois Mousquetaires, le Théâtre du Nouveau Monde et Juste pour rire renouent leur collaboration autour d’une production théâtrale d’envergure, Roméo et Juliette, qui sera présentée du 21 juillet au 18 août sur la scène du TNM. Et c’est Serge Denoncourt, à la barre des précédents spectacles en été, qui signera la mise en scène de cette œuvre initiatique du répertoire classique. Entourés d’une vingtaine de comédiens, Philippe Thibault-Denis et Marianne Fortier interprèteront les célèbres amants de Vérone immortalisés par Shakespeare, dont on soulignera le 400e anniversaire de sa mort en 2016. Transposée dans l’Italie des années 30, cette sublime histoire d’amour se déploie sur fond de haine et de violence, en pleine montée du fascisme.

Une vision novatrice proposée par un metteur en scène aussi flamboyant que talentueux.

Une histoire universelle

Roméo et Juliette est l’une des pièces les plus connues et les plus jouées de Shakespeare. Deux familles de Vérone, les Capulet et les Montaigu, sont rivales. Roméo s’invite au bal donné par les Capulet et tombe éperdument amoureux de Juliette. Après s’être déclaré leur amour (dans la fameuse scène du balcon), Roméo et Juliette se marient en secret. Mais Roméo, à la suite d’une rixe, est banni de la ville. Désespérée, Juliette imagine un astucieux scénario, qui aboutira malgré tout au suicide des deux amants. Une histoire d’amour absolue dont le tragique destin réconciliera les deux familles ennemies.

Sous la montée du fascisme

Voulant illustrer le conflit d’un point de vue politique, Serge Denoncourt a situé la pièce dans la Vérone des années 1930, qui voit la montée du fascisme en Italie. Plus que deux familles, ce sont deux pensées qui s’affrontent, dans un pays qui va bientôt entrer en guerre. Cette transposition dans un univers contemporain permet un jeu plus physique, notamment dans les scènes de duels. Plus qu’une histoire d’amour, c’est un portrait de société que souhaite dépeindre Denoncourt, celui d’une aristocratie qui se déchire.

Le texte français est signé Normand Chaurette, dramaturge familier de l’œuvre de Shakespeare, dont il a traduit plusieurs pièces parmi lesquelles Othello, Comme il vous plaira, La Tempête, Coriolan et Le Songe d’une nuit d’été. Normand Chaurette aborde la traduction en tant qu’auteur et, pour cela, il n’hésite pas à s’approprier le texte, afin de garder une cohérence au déroulement du récit. Pour lui, une traduction doit aller droit au but, tout en rendant la sincérité des personnages et l’esprit de l’auteur. Et pour cela, il faut inventer une langue, ce qu’il fait admirablement.

Une équipe du tonnerre !

Philippe Thibault-Denis, dont la fougue a illuminé l’été dernier en D’Artagnan, sera Roméo et dans le rôle de Juliette, Marianne Fortier, jeune comédienne découverte dans le film Aurore et louée pour son interprétation dans la série télévisuelle Pour Sarah, foulera pour la première fois les planches. Autour du couple mythique, Mikhaïl Ahooja, Nathalie Breuer, Jean-François Casabonne, Guillaume Cyr, Debbie Lynch-White, Jean Moïse Martin, Benoît McGinnis, JeanFrançois Pichette, Catherine Proulx-Lemay, Guillaume Rodrigue seront entre autres réunis pour interpréter cette magnifique histoire dont le drame fait la beauté.
Ayant constitué au fil des créations une équipe de concepteurs hors pairs, le metteur en scène lui reste fidèle, c’est ce qui lui donne sa force de frappe ! La scénographie conçue par Guillaume Lord évoque une cour intérieure d’une grande villa italienne, qui se transforme en différents lieux, suggérés par les éclairages de Martin Labrecque. Les somptueux costumes seront inspirés de la mode italienne des années 30.
Créé par une équipe qui a fait l’événement lors des précédentes saisons estivales, servi par une distribution éblouissante et dirigé de main de maître, Roméo et Juliette promet d’être sur la scène du TNM le grand rendez-vous théâtral de l’été.

Une pensée tendre à monsieur François Barbeau qui devait signer la conception des costumes, ce grand créateur et collaborateur de Serge Denoncourt, qui nous a quittés il y a quelques jours à peine, laissant un immense vide dans le grand monde des arts.

Roméo et Juliette
de Shakespeare / texte français Normand Chaurette / mise en scène Serge Denoncourt
du 21 juillet au 18 août, sur la scène du TNM
une coproduction Juste pour rire – Théâtre du Nouveau Monde