Rétrospectives Maurice Pialat et Rob Epstein à la Cinémathèque québécoise en janvier‏

Catégories

Début de l'événement

Image

Les cinéastes Maurice Pialat et Rob Epstein seront à l’honneur à la Cinémathèque en janvier. Au fil de Pialat et le Québec, nous revisiterons les œuvres marquantes du grand cinéaste français, et nous aurons le plaisir d’accueillir en nos murs Rob Epstein à l’occasion d’un cycle qui lui sera consacré.

Pialat et le Québec - Du 14 janvier au 18 mars

Nous ouvrons avec une rétrospective consacrée à Maurice Pialat, qui brossa dans son cinéma libre, léger et pris sur le vif, le portrait d’une France discrète, celle d’un peuple avec ses misères, teintée par la tristesse de pertes et des séparations, tout comme elle célébrait le bonheur d’être ensemble. Une occasion unique de redécouvrir de grands classiques tels Loulou (1980) , mettant en vedette le couple iconique Depardieu-Huppert, À nos amours (1983), film qui révéla Sandrine Bonnaire, L’enfance nue (1968), Police (1985), Sous le soleil de Satan (1987) ou encore Van Gogh (1991) avec Jacques Dutronc dans le rôle du peintre néerlandais. Un programme de courts métrages accompagnera ce cycle, qui comprendra notamment le chef-d’œuvre L’amour existe (1962), ainsi que deux films dans lesquels Pialat joua, signés Claude Chabrol (Que la bête meure, 1969) et Jean Eustache (Mes petites amoureuses, 1974). Deux cinéastes québécois, Philippe Lesage (qui a eu l’idée de cet événement) et François Delisle (dont le nouveau film Chorus sera présenté à Sundance et Berlin avant les RVCQ) viendront nous présenter les œuvres de Maurice Pialat, ce cinéaste qui a eu une importance significative sur leur processus créatif et leur façon d’aborder le cinéma.

Rob Epstein, cinéaste activiste - Du 15 au 29 janvier

Le cinéaste américain Rob Epstein a fait plusieurs films sur la difficile reconnaissance de la communauté gaie et lesbienne. Gagnant à deux reprises de l’Oscar du meilleur documentaire, il nous honorera de sa présence pour la projection de son film oscarisé The Times of Harvey Milk (1984), narrant l’ascension et la tragédie de ce grand militant de la Baie de Frisco, présenté dans une version restaurée avec l’appui de l’Université Concordia. La quasi-totalité de ses films seront montrés, dont ses récentes excursions dans la fiction biographique inspirées du poète beat Allen Ginsberg dans Howl (2010) et de Linda Lovelace dans Lovelace (2013), connue pour son rôle dans le désormais classique pornographique Deep Throat.

la cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. sa mission est d’acquérir, documenter et sauvegarder le patrimoine audiovisuel québécois ainsi que le cinéma d’animation international, collectionner des œuvres significatives du cinéma canadien et mondial, pour en assurer la mise en valeur à des fins culturelles et éducatives.