Retour sur une fin de semaine bien rock au Suoni Per Il Popolo (Reigning Sound, Mark Sultan, Les Sexareenos)

Catégories

Image

Cette fin de semaine, le festival Suoni offrait encore une large sélection d'artistes au style varié. Entre le funk, la soul, le jazz et le rock, il a fallu faire des choix. Et c'est vers les guitares électriques que les miens se sont portés... Tiens donc.

Jeudi soir, REIGNING SOUND a offert une magnifique performance au Il Motore, revisitant les meilleurs titres de son répertoire au complet. L'authentique Greg Cartwright, excellent parolier et membre bien connu des Oblivians, s'est entouré pour l'occasion de Dave Amels aux claviers et de l'épatant bassiste remarqué lors de sa prestation au sein de la formation The Expressions accompagnant Lee Fields à l'Astral, en mai dernier. La soirée avait été lancée par la légende locale à la voix râpeuse BLOODSHOT BILL.

Vendredi, LE CHELSEA BEAT a ramené l'esprit mod et freakbeat sur la scène de la Sala Rossa. Emmenée par un Pat Meteor au look très british et sa 12 cordes, la formation a offert un set mettant en valeur la qualité de chacun de ses musiciens. Festival d'instruments vintage, le sextet a offert des compositions originales issues de leur album "'Mesdames et Messieurs... Le Chelsea Beat" ainsi que des clins d’œil à Jacques Dutronc et aux Lutins. Un MARK SULTAN à son meilleur a ensuite aimanté l'auditoire à la scène. Avec sa guitare et ses fûts (grosse caisse et caisse claire), il vogué dans un joyeux enchaînement continu d'odes bluesy, de sonorités ramonesques, de balades garage et d'éructations. Et oui, le gaillard à casquette a beau être un grand romantique, c'est un homme, un vrai. À la demande générale, il a joué les prolongations avec quelques improvisations, marquant ainsi la fin d'un trop rare passage à Montréal.

Samedi soir, Il Motore a mis le son dans le tapis. TANG SOLEIL, comprenant des membres de Demon's Claws, Brabazons et Mystery Girls, a sorti la country du garage. SKIP JENSEN a livré une performance beaucoup plus brute et minimale qu'à son habitude et LES SEXAREENOS ont mis le feu aux poudres en offrant à leurs fans un intense et dansant moment rock party sous le signe de la dérision. Malgré dix années passées séparés musicalement et géographiquement, on peut dire que l'alchimie opère encore bel et bien entre les trois gars (Roy Vucino, Mark Sultan et Danny Marks), le tout distillé avec la finesse d'Annie Laurin et son farfisa. Ils ont clôturé le show en offrant une nouvelle fois leur version de "White Light/White Heat" du Velvet. Rock on!

Et ce soir au Suoni, on laisse les grosses guitares de côté.
Il y aura du jazz à la Sala Rossa avec ELLERY ESKELIN TRIO NEW YORK, dernier projet musical du saxophoniste ténor. Dans le registre des collaborations spéciales, il ne faudra pas manquer la prestation de JANE AND THE MAGIC BANANA (Michel F. Côté, Sam Shalabi et Alexandre St-Onge), lorsque 3 maîtres de l'improvisation se laissent aller au rock entre les murs de la Casa del Popolo...

Le Suoni continue de plus belle la semaine prochaine!
Lire mon article sur la programmation de la semaine à venir: http://patwhite.com/node/14403
La programmation complète au: http://www.casadelpopolo.com/suoniperilpopolo/