Resfest Montréal 2006 à l’heure du bilan

Catégories:

C’est avec les programmes spécifiques pour le Québec et le Canada – Québec Gold et CanCon – que s’est achevée dimanche soir la 2e édition montréalaise du festival itinérant de cinéma RESFEST.

Une édition très réussie si l’on se fie à l’assistance (plus de 3000 spectateurs) et au bruit provoqué par l’événement, tant auprès des médias que du public. Pas de doute, à Montréal comme dans 45 villes du monde entier, RESFEST joue les agitateurs de talents.

Des 15 programmes proposés cette année, deux ont été particulièrement plébiscités par le public et ont affiché complet. Québec Gold tout d’abord, qui mettait en compétition 11 réalisateurs et 12 courts métrages québécois. Formé de François Avard, Ramachandra Borcar, Anne-Marie Cadieux, Stéphane Lapointe et Jean-Marc Vallée, le jury a choisi de récompenser deux cinéastes plutôt qu’un. Ainsi, Maxime Giroux a reçu l’équivalent de 5000 $ en services de postproduction à l’ONF (programme d’aide au cinéma indépendant canadien) pour son film Les Jours. Avec Le petit oiseau va sortir, Samer Najari a de son côté remporté le prix de 1000 $ offert par le producteur exécutif du festival, PHI, pour souligner le mérite artistique de l’œuvre. Enfin, un prix spécial RESFEST Montréal d’une valeur de 500 $ a été décerné à Kun Chang pour son court métrage The Rip-Off.

L’autre moment fort de RESFEST fut la projection vendredi soir de Destricted, un film choc en passe de devenir culte après sa présentation controversée au festival Sundance, à la Semaine de la critique à Cannes et à la Tate Modern de Londres. Montréal n’a pas fait exception et la réaction du public à la sortie du cinéma Ex-Centis en disait long sur l’impact des images signées Marina Abramovic, Marco Brambilla, Matthew Barney, Larry Clark, Gaspar Noé (le réalisateur d’Irréversible), Richard Prince et Sam Taylor-Wood.

Enfin, les festivaliers ont pu découvrir les 12 œuvres canadiennes en compétition dans le programme CanCon, un volet spécifique présenté uniquement à Vancouver, Toronto et Montréal. C’est Mike White d’Halifax qui remporte la mise cette année avec son clip Work On You réalisé en mode animation pour MSTRKRFT. Le jeune réalisateur gagne une bourse d’études offerte par le Centre Canadien du Film, pour participer au célèbre CFC Media Lab l’automne prochain.

RESFEST reviendra à Montréal l’an prochain pour la 3e édition, du 23 au 25 novembre 2007. En attendant, le festival poursuit sa fascinante itinérance à travers le monde et s’envole cette semaine pour l’Afrique du Sud. Les globe-trotters qui veulent suivre son périple ou même croiser sa route peuvent visiter son site web à l’adresse www.resfest.com .

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon