Rentrée culturelle : la Galerie de l’UQAM dévoile sa programmation 2019-2020

Catégories

Début de l'événement

Image

Rentrée culturelle : la Galerie de l’UQAM dévoile sa programmation 2019-2020

Alors que notre environnement connaît d’importantes transformations, la saison 2019-2020 de la Galerie de l’UQAM questionnera nos rapports complexes à ce qui nous entoure.

La Galerie de l’UQAM démarre la rentrée en force en accueillant l’édition 2019 de MOMENTA | Biennale de l’image, La vie des choses. Dans une perspective critique vis-à-vis la surproduction matérielle, cette édition s’intéresse aux univers qui se construisent entre les individus et leur environnement. Suivra, à compter de novembre, une importante exposition solo d’Emmanuelle Léonard comprenant un corpus inédit de photographies et de vidéos. Une production de la Galerie de l’UQAM, Le déploiement fait suite à une résidence réalisée par l’artiste en 2018 avec l’Armée canadienne dans le Haut-Arctique.

En février 2020, la Galerie présentera l’exposition These Rooms of Earth and Stones. À partir d’une approche à la fois artistique et scientifique, les artistes Michel Boulanger et Katja Davar se penchent sur la transformation du paysage causée par les changements climatiques et l’exploitation de la terre par l’être humain. Au même moment, Heidi Barkun, finissante de la maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, dévoilera l’exposition LET’S GET YOU PREGNANT!, qui s’appuie sur les témoignages de femmes ayant fait l’expérience de traitements infructueux de fécondation in vitro.

De plus, une nouvelle exposition individuelle de Françoise Sullivan se déploiera à Greve in Chianti, en Italie. Françoise Sullivan. Œuvres d’Italie comprend un ensemble d’œuvres qui témoignent des nombreux séjours de l’artiste en sol italien, où elle a fait la rencontre de plusieurs personnalités artistiques marquantes.

S’ajoutent également à ce programme l’évènement Passage à découvert, vitrine annuelle des finissantes et finissants au baccalauréat en arts visuels et médiatiques, de même que la poursuite de la très riche exposition virtuelle L’art au Canada comme acte d’histoire. Finalement, le 2 octobre prochain, il faudra surveiller le lancement du catalogue Le soulèvement infini, témoignant de l’adaptation montréalaise de l’exposition Soulèvements du commissaire Georges Didi-Huberman, au terme de sa circulation internationale.

Photo : Keyezua, Fortia 7, de la série Fortia, 2017, épreuves numériques, dimensions variables. © Keyezua

https://galerie.uqam.ca