Relative Good dès le 26 février au théâtre Centaur

Catégories:

Mohammed El Rafi (Mikel Mroué), un Canadien d’origine syrienne, n’a rien d’un militant politique. Père de deux enfants, cet ingénieur consciencieux œuvre dans le secteur de la technologie de l’hydrogène ; il se trouve tout simplement au mauvais endroit, au mauvais moment. Catalogué en raison de son appartenance culturelle et religieuse, il est détenu lors d’une escale à l’aéroport JFK de New York. Il subit alors un effroyable interrogatoire qui finit par provoquer son extradition en Syrie. Les autorités consulaires canadiennes ne peuvent (ou ne veulent) pas le faire libérer, ni même lui obtenir un traitement équitable. Graduellement, El Rafi s’enfonce dans un imbroglio kafkaïen où le jargon de la Sûreté côtoie les procédures tortueuses du ministère des Affaires extérieures. Se tisse alors une trame bureaucratique complexe où s’entrelacent inextricablement humour et ironie…

Troublante d’actualité, la toute nouvelle pièce du dramaturge montréalais David Gow jette un regard réaliste et personnel sur les enjeux politiques entourant la sécurité. Elle dépeint la peur, l’angoisse et la déshumanisation infligées aux proches d’un homme jugé sur son nom et ses origines. Relative Good explore les diverses questions qui assaillent les citoyens de part et d’autre de la frontière : comment établir un équilibre entre la sécurité nationale et les droits individuels ? Quel est le coût humain du profilage ethnique ? Le « bien relatif » de la société autorise-t-il l’État à empiéter sur les droits humains fondamentaux ?

Comédien, metteur en scène et dramaturge, David Gow a fait ses débuts au Centaur en 1996 avec The Friedman Family Fortune. Depuis lors, ses œuvres ont pris l’affiche des théâtres canadiens les plus réputés, dont le Tarragon, le Factory, le Touchstone et le Manitoba Theatre Centre (MTC). Ses pièces ont également tourné aux quatre coins des États-Unis, notamment à New York, à Los Angeles, à Chicago, à Philadelphie et à Washington, et ont même été jouées en Israël. Sa pièce Cherry Docs a figuré au programme du Vaganten Bühne de Berlin pendant plus de deux ans. Au début de 2007, elle a simultanément fait l’objet de deux mises en scène en Allemagne et de plusieurs autres en Pologne. Cherry Docs a également été adaptée par l’auteur pour la radio, et diffusée sur les ondes de Radio-Canada.
Récemment, David Gow a consacré plusieurs années à la réalisation de son premier long-métrage, Steel Toes (mettant en vedette David Strathairn et Andrew W. Walker), projeté dans plusieurs festivals un peu partout aux États-Unis. La qualité exceptionnelle de ce film lui a valu une reconnaissance pourtant difficile à acquérir dans le domaine hautement compétitif du cinéma : il a remporté à ce jour une demi-douzaine de prix (toutes catégories confondues) pour ce premier opus à l’écran. Parmi ceux-ci, on compte notamment le prix du meilleur long-métrage au Beverly Hills Film Festival en 2007 et le prix du meilleur scénario au Method Fest en 2007.

La distribution de Relative Good met en vedette Mikel Mroué (Les Fourberies de Scapin, Théâtre Répercussion) dans le rôle de Mohammed El Rafi pour une première prestation au Centaur ; Christine Aubin Khalifah (Laila El Rafi, épouse d’El Rafi) pour la première fois sur scène; Marcel Jeannin (Jenkins, responsable de la sécurité intérieure) vétéran du théâtre, du petit écran et du doublage; Stephanie McNamara (Claire Hopkins, avocate d’El Rafi) ; et Don Anderson (dans divers rôles de diplomates). L’équipe technique est formée de Vincent Lefèvre (The Caretaker), scénographe, de Ginette Grenier, costumière, de Spike Lyne, concepteur d’éclairage, et de L. Kalo Gow, metteure en scène adjointe. Christina Hidalgo œuvre en tant que régisseuse, avec Sarah-Marie Langlois comme apprentie.

TEXTE ET MISE EN SCÈNE DE DAVID GOW

DISTRIBUTION :
Don Anderson, Christine Aubin Khalifah, Marcel Jeannin, Stephanie McNamara, Mikel Mroué

DU 26 FÉVRIER AU 30 MARS 2008

Avant-premières : 26 et 27 février
Première : 28 février
Dernière représentation : 30 mars
Soirées : du mardi au samedi, 20 h
Dimanche, 19 h – 16 mars
Matinées : samedi, 14 h – 1, 8, 15, 22, 29 mars
Dimanche, 14 h – 2, 9, 23, 30 mars
Mercredi, 13 h – 12, 19 février
BILLETS:
514 288-3161 ou
www.centaurtheatre.com

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon