Redécouvrez Thérèse Casgrain pour le 75e anniversaire du droit de vote des québécoises

Catégories

Image

"Thérèse Casgrain", de Nicolle Forget

En avril 1940, les québécoises obtenaient le droit de vote. Pour souligner les 75 ans de ce moment historique, les Éditions Fides font paraître la nouvelle édition de la biographie d'une femme d'exception, Thérèse Casgrain.

L'histoire s'écrit au jour le jour, mais s'efface aussi parfois. L'actualité remet au goût du jour certaines personnes qui ont fait cette histoire. Le remplacement du prix du bénévolat Thérèse Casgrain par le Prix du Premier ministre a ravivé l'intérêt porté à la vie de cette femme courageuse.

«La gauchiste en collier de perles» raconte l'histoire de la lutte que Thérèse Casgrain a mené, avec ses alliées et certains hommes, dont son mari. Elle a indéniablement fait avancer les droits des femmes au Québec. Élu «suffragette en chef» lors de la longue marche des femmes du Québec vers l'obtention du droit de vote, elle a ensuite défendu le droit au travail pour les femmes ainsi que le droit, pour les femmes mariées, de disposer de leur salaire. Elle a fait la promotion de «À travail égal salaire égal». En plein cœur de la grande crise, en 1933, elle souhaitait que les garderies soient ouvertes, pour permettre aux femmes d'aller travailler en toute quiétude.

Nos acquis sont parfois fragiles, et avec les coupures récentes dans certains programmes, les femmes seront d'abord affectées. L'auteure Nicolle Forget a cotôyé Thérèse Casgrain, et elle en garde le souvenir d'une femme forte et déterminée. Elle a su écrire une biographie bien documentée, et passionnante à lire, qui dévoile tout un pan de la vie politique du XXe siècle et qui raconte l'histoire d'une femme d'origine bourgeoise qui croyait à la justice sociale.