«Rain» du Cirque Éloize, des larmes de bonheur au Monument National

Catégories

Début de l'événement

Image

Ça démarre plutôt drôlement sur la scène du Monument National. Au contraire d’iD présenté l’année dernière au Montréal Complètement Cirque (http://patwhite.com/node/10932), le Cirque Éloize pose son décor dans l’espace qui lui est réservé au Monument National.

Le « maitre de cérémonie anglais » introduit son spectacle, ou plutôt, le spectacle de l’auteur et metteur en scène Daniele Finzi Pasca, créé en 2005 (deuxième volet de la Trilogie du Ciel) où une dizaine d’artistes déambulent en groupes ou en solos lors d’une représentation d’environ deux heures.

La thématique : l’eau, la pluie, le nouveau cirque et le cirque traditionnel, l’amour, la passion, la rivalité, le dérisoire, le rêve et les souvenirs d’enfance… bref, un tas de sujets qui peuvent autant arracher des fous rires que des larmes d’émotion lorsque le Cirque Éloize les possède entre ses mains.

Difficile d’expliquer ce mélange de vieux et de contemporain, cette alternance de numéros de force et de passages artistiques, le tout dans un environnement changeant en permanence.

Si vous aimez le beau, vous serez surpris par ces décors jouant constamment sur les ombres, ces apparitions momentanées, ces nuages gonflés d’hélium, ces pluies de papiers, de chaussures, ou de vraies gouttes d’eau lors du final.

Si vous aimez le spectaculaire, vous apprécierez ce main à main incroyable entre deux hommes, ce groupe de femmes évoluant avec grâce et souplesse sur cinq rubans, ce numéro double à la Roue Cyr, ce cerceau volant ou même encore ces souplesses et contorsions à n’en plus finir.

Enfin, si vous aimez rire et pleurer d’émotions, le maitre de cérémonie et ses acolytes vous promettent bien des surprises.

Ah oui, j’oubliais! Les mélomanes y trouveront aussi leur compte, que ce soit à travers les différents moments musicaux joués en direct (piano et voix), ou tout simplement avec les passages préenregistrés qui mêlent violons et autres instruments classiques dans une bande originale mémorable signée Maria Bonzanigo et Lucie Cauchon.

Avec Rain, comme une pluie dans tes yeux, le Cirque Éloize réussit un pari impossible : nous faire revenir en enfance.

Bravo à toute l’équipe. L’ovation est amplement méritée!

Un aperçu en vidéo (celui-ci date de 2007)

Plus de renseignements sur : http://www.cirque-eloize.com/fr/spectacles/rain

Crédito photo : Cirque Éloize