Programmation 2020 du MNBAQ: place à Frida Kahlo et Diego Rivera, William Turner, Emily Carr

Début de l'événement: 

10 octobre 2019 - 12:00
Catégories:
Programmation 2020 du MNBAQ: Frida Kahlo et Diego Rivera en tête d'affiche

Pour célébrer l’entrée dans une nouvelle décennie, le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) désire offrir à ses visiteurs des expositions d’artistes engagés qui les transporteront dans des cultures et univers riches de leurs différences. Le MNBAQ souhaite que cette nouvelle année soit signe d’ouverture sur un monde de découvertes par le biais des arts.

Dès la fin du mois, un voyage au cœur de la réalité troublante des Rohingyas avec l’exposition multidisciplinaire Errance sans retour sera proposé. En février, c’est le monde fascinant et avant-gardiste de Frida Kahlo, Diego Rivera et le modernisme mexicain. La collection Jacques et Natasha Gelman qui sera à découvrir. Le mois de mars sera marqué par l’exposition Manasie Akpaliapik. Univers inuit qui présentera les sculptures de ce créateur à l’imaginaire fertile, originaire du Nunavut. Le peintre aquarelliste et graveur anglais Turner est reconnu comme un maître du mouvement romantique. Ses œuvres seront à l’honneur dès le mois de juin avec l’exposition Turner et le sublime, une exclusivité canadienne. Découvrir les artistes féminines canadiennes, québécoises et autochtones qui ont marqué l’histoire et le développement de l’art au Canada sera possible à compter de novembre avec l’exposition Emily Carr et ses contemporaines.

Au MNBAQ, l’année 2020 sera rythmée par des rendez-vous artistiques enrichissants, stimulants et parfois dérangeants.

Errance sans retour

Pavillon Charles-Baillairgé
Du 31 janvier 2020 au 24 janvier 2021

Le photographe documentaire Renaud Philippe s’est rendu en 2018 dans le camp de Kutupalong, dans le sud-est du Bangladesh, afin de témoigner de la réalité des réfugiés rohingyas, une minorité musulmane persécutée depuis des dizaines d’années dans le pays voisin, le Myanmar (ex-Birmanie). Bouleversés par l’ampleur de la situation et la puissance de ses photos, Olivier Higgins et Mélanie Carrier, documentaristes engagés et maintes fois récompensés, ont décidé avec le photographe de retourner dans le camp de Kutupalong, devenu en quelques mois le plus grand camp de réfugiés au monde avec plus de 600 000 exilés répartis sur 13 km2, et ainsi mieux faire connaître cette crise à la face du monde

Frida Kahlo, Diego Rivera et le modernisme mexicain. La collection Jacques et Natasha Gelman

Pavillon Pierre Lassonde
Du 13 février au 18 mai 2020

Parmi les couples mythiques de l’histoire de l’art, Frida Kahlo et Diego Rivera trônent au sommet et continuent de marquer l’imaginaire avec leur destin hors du commun, et ce, plus de 50 ans après leur décès. Ces deux artistes mexicains sont reconnus mondialement tant pour leur histoire passionnée que pour leur contribution exceptionnelle à l’art moderne.

L’exposition présentée au MNBAQ – conçue et organisée par MondoMostre, en collaboration avec la Vergel Foundation et avec la contribution de Throckmorton Fine Art – regroupe non seulement des œuvres du duo de créateurs, mais aussi des toiles d’autres artistes modernes mexicains ainsi que de nombreuses photographies contribuant à situer ces derniers dans l’époque où ils ont vécu.

Parmi les chefs-d’œuvre rassemblés, nous pouvons compter 20 œuvres de Frida Kahlo, dont 10 huiles et 10 œuvres sur papier, incluant les fameux Autoportrait au collier (1933), Autoportrait avec tresse (1941) et Diego dans mes pensées (1943) ainsi que la célèbre Marchande d’arums (1943) de Rivera.

Ce sont plus de 150 éléments qui sont réunis pour cette exposition fascinante, incluant une vingtaine de tableaux d’autres peintres mexicains – dont David Alfaro Siqueiros, Carlos Orozco Romero et María Izquierdo – et 85 photographies réalisées par plusieurs photographes de l’époque, dont une superbe sélection d′œuvres de Manuel et Lola Álvarez Bravo, un couple qui figure parmi les photographes latino-américains les plus importants du 20e siècle.

Le MNBAQ est fier de s’inscrire dans le parcours prestigieux de cette exposition, qui a connu un énorme succès partout où elle a été présentée, notamment à Bologne (Italie), Istanbul (Turquie), Sydney (Australie) et Fort Lauderdale (États-Unis) au cours des dernières années.à

Manasie Akpaliapik. Univers inuit

Pavillon Gérard-Morisset
Du 26 mars 2020 au 5 janvier 2021

Dans l’exposition Manasie Akpaliapik. Univers inuit, le Musée vous propose une sélection de 40 sculptures exécutées entre 1997 et 2003 sorties de l’imaginaire fertile de ce grand créateur. Elles proviennent du fonds du grand collectionneur d’art inuit Raymond Brousseau, qui a consenti en 2005 à un don remarquable au MNBAQ.

Turner et le sublime

Pavillon Pierre Lassonde
Du 20 juin au 27 septembre 2020

Découvrez l’un des artistes européens les plus importants du 19e siècle, Joseph Mallord William Turner (1775-1851), peintre, aquarelliste et graveur anglais. Son œuvre marquée par une recherche novatrice l’a élevé au rang de maître du mouvement romantique. Il est également considéré comme un des précurseurs de l’impressionnisme.

Emily Carr et ses contemporaines

Pavillon Pierre Lassonde
Du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021

L’exposition Emily Carr et ses contemporaines se veut un contrepoint au 100e anniversaire de l’exposition inaugurale du Groupe des Sept en 1920.

Elle regroupe, en un panorama transcanadien, quelque 250 œuvres d’une génération d’artistes peintres, photographes, sculptrices, architectes et cinéastes pionnières qui ont ouvert de nouvelles perspectives pour les femmes artistes, incluant également une cinquantaine d’œuvres de leurs contemporaines autochtones qui ont excellé dans les pratiques artistiques traditionnelles.

https://www.mnbaq.org/expositions/prochainement

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon