Point d’Orgue, rencontre entre la danse et la religion

Début de l'événement: 

30 août 2010 - 08:55
Catégories:

Samedi après-midi, dans l’enceinte de l’église Saint Jean-Baptiste, le marathon d’improvisation Parcours présentait pour la première fois sa création Point d’Orgue. 25 danseurs réunis dans un espace hors du commun, c’est ce que l’on nous propose à travers ce concept original.

‘Parcours’ était un marathon pour le moins inhabituel. 25 danseurs se rencontraient dans dix lieux publics de Montréal pour culminer avec la performance Point d’Orgue dans l’église Saint Jean-Baptiste. Imaginez une interprétation de danse contemporaine dans un espace surréaliste. Jacques Boucher derrière le grand orgue de Saint Jean-Baptiste, Ida Toninato jouant du saxophone et Élise Bergeron, conceptrice de l’évènement, attiraient sur le parvis de l’église des promeneurs et curieux en quête d’art. Voici un aperçu de cet évènement qui a attiré des dizaines de spectateurs par une chaleureuse fin de journée.

Tantôt solitaires, tantôt en groupes, les danseurs voyagent à travers l’église pour le plaisir des gestes ou des sensations. Rythmés par le son de l’orgue, les mouvements sont à la fois langoureux et saccadés, constitués de grandes enjambées et de sauts permettant aux danseurs de parcourir les allées pour arriver à l’hôtel. On retrouve une grande influence de la part de l’école contemporaine montréalaise de l’Admmi (la conceptrice et la plupart des étudiants faisant partie de cet établissement). Le concept n’a rien à voir avec celui de Sebastian Matthias sur Quartier des Spectacles, qui, en décembre dernier, réalisait avec la même école une chorégraphie dont les mouvements répétitifs avaient été orchestrés à l’avance. Ici, les danseurs ont la liberté de leurs mouvements. Certains éléments sont improvisés, d’autres sont plus réfléchis et demandent un travail de coordination.

Dans tous les cas, Élise Bergeron réalise haut la main certains de ses objectifs. Elle a le talent de rendre l’art abordable, d’engager un contact concret et direct avec une foule de personnes provenant de différents horizons. Une très belle combinaison artistique et religieuse que l’on redemande à voir!

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon