Phi dévoile l'Humain à 360°

Début de l'événement: 

28 mai 2019 - 12:00
Catégories:
Phi dévoile l'Humain à 360°

En mai, le Centre Phi propose >HUM(AI)N, une méditation-choc en neuf temps sur une réalité imminente où les machines ne seront plus distinctes, mais partie intégrante de nous.

Avec l’essor de la réalité virtuelle, de l’intelligence artificielle, des biotechnologies et leurs effets sur l’évolution de l’être humain, nous sommes plus près que jamais de devenir des demi-dieux, maîtres de notre destinée.

La question se pose alors: que signifie aujourd'hui être humain ou plus qu’humain?

Réalité virtuelle, avatar interactif, intelligence artificielle en apprentissage continu: la nouvelle exposition du Centre Phi vous propulse dans l’expérience culturelle de demain où l'humain est indissociable de l’œuvre, non pas en tant que héros aux commandes, mais plutôt comme véritable catalyseur. Activées par les mouvements du corps, interpellant le cœur ou l’esprit du spectateur, les œuvres présentées estompent la frontière humain-machine et stimulent nos facultés de plus en plus améliorées, modifiées et façonnées par la technologie. Même la scénographie, comprenant un gigantesque «cœur» installé au centre névralgique de l’exposition, dévoile sans honte ni pudeur la formidable machinerie qui permet ces prouesses novatrices. Bienvenue dans le futur.

We Could Be Human: A Learning Machine, créée par Reimagine AI avec le support d'iLLOGIKA, MILA et le Fonds des médias du Canada

En première mondiale, faites la rencontre d’Ophelia, un être numérique qui répond à vos questions tout en vous appelant par votre prénom, grâce à la reconnaissance faciale. Un rendez-vous mémorable et interactif avec une source d'intelligence artificielle, qui apprend au fil des échanges en nourrissant sa curiosité pour les changements climatiques, la poésie et la nature humaine.

Vast Body, réalisée par Vincent Morisset, produite par AATOAA

Pour la première nord-ameéricaine,Ondulez les bras, renversez la tête, enchaînez les contorsions au gré de vos envies. Mettez au défi Vast Body, un réseau de neurones artificiels entraîné à reconnaître, apprendre et singer les chorégraphies qui lui font face. Votre alter ego numérique sera incarné par Louise Lecavalier, Rachel Harris et Caroline Robert qui tenteront de reproduire et d'interpréter vos mouvements du haut du corps en temps réel. Une expérience kinésique fascinante, en première nord-américaine.

Algorithmic Perfumery, créée par Frederik Duerinck, en collaboration avec Mark Meeuwenoord et Vincent Soffers

Et si chacun pouvait bénéficier d’un parfum composé sur mesure? C’est la prémisse de cette expérience olfactive unique en son genre, présentée en première canadienne. Stimulez la sensibilité créative de cet apprenti parfumeur robotisé, afin d’obtenir une fragrance qui vous ira comme une seconde peau. En participant ainsi activement à l'amélioration du système d’IA, qui sait, peut-être contribuerez-vous à paver l'avenir de la parfumerie. C'est une première canadienne.

Das Totale Tanz Theater, créée par Maya Puig, Patrik de Jong et Dirk Hoffmann, produite par Diana Schniedermeier

En premieère canadienne, les artistes du Bauhaus rêvaient d’une forme théâtrale qui délivre le public de sa passivité et le plonge au milieu de l’action scénique. Le rêve devient réalité avec Das Totale Tanz Theater, une œuvre de réalité virtuelle où s'entremêlent danse et géométrie. Osez cette expérience collective tout en mouvement qui combine différentes formes d'art, avec une participation à quatre personnes. Dans quelle mesure serez-vous réellement capable d’interagir avec l’espace et la machine?

Emergence, réalisée par Matt Pyke, développée par Chris Mullany, produite par Greg Povey

Comment conserver votre unicité tout en vous fondant dans la foule? Enracinée dans ce paradoxe fondamentalement humain, Emergence promet une expérience performative à 360 degrés où l’interaction du visiteur révèle les comportement uniques de chaque participant d’une foule. Chacun des milliers de personnages est codé avec ses propres réflexes - évitement, suivi ou mimétisme. Un bain de foule comme vous n’en avez jamais eu.

Ayahuasca (Kosmik Journey), réalisée par Jan Kounen, produite par Atlas V, a_BAHN et Small.

Composée de racines, l'ayahuasca est une drogue amazonienne connue pour donner de fortes hallucinations visuelles. Ayahuasca reconstitue ses potentiels effets dans un voyage aux visions kaléidoscopiques.Pour la première canadienne, découvrez un pan alternatif de la réalité, un univers où l’organique reprend ses pouvoirs à travers une expérience menée par le guérisseur traditionnel autochtone Shipibo. Une expérience unique et déroutante, qui repousse plus loin encore les possibilités de la réalité virtuelle.

BattleScar, créée par Nico Casavecchia et Martin Allais, produite par Atlas V, 1stAveMachine et Fauns, en collaboration avec ARTE France et Kaleidoscope

Une première canadienne, glissez-vous dans les coulisses de la scène punk new-yorkaise des années 1970. Maintes fois primé pour sa qualité visuelle, ce film d’animation en réalité virtuelle vous immerge dans un passé musical pas si lointain, en suivant la quête identitaire d’une adolescente portoricaine. Un récit initiatique féministe et revendicateur qui vous fera vibrer comme si vous y étiez.7 Lives, réalisée par Jan Kounen, écrite par Charles Ayats et Sabrina Calvo, avec la musique de Franck Weber.

Une plateforme de métro à Tokyo. Une expérience de mort imminente. Une incursion clandestine dans les peurs et souvenirs des passagers qui vous entourent. Glissez-vous dans leur tête et aidez-les à trouver la paix. Combinant des prises de vue réelles en 3D et des images de synthèse, 7 Lives offre des séquences d’interaction au cœur même du film, pour mieux naviguer dans les ressentis de cet univers d’ordinaire invisible.

Gymnasia, réalisée par Chris Lavis et Maciek Szczerbowski, produite par l'Office national du film du Canada et Felix & Paul Studios

Un rêve noir, à la fois troublant et hypnotique, produit par Felix & Paul Studios. Loin de la simple réalité virtuelle, Gymnasia s’impose comme une expérience cinématographique sans pareil, alliant la vidéo 3D, la vidéo 360 degrés, l'animation en volume, les miniatures et l'imagerie de synthèse. L'art d'animation de marionnettes repousse ici les limites, évoquant l’anxiété oppressante qui émerge à la frontière du réel et de l'irréel.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon