Paul Giamatti dans le Monde de Barney‏

Catégories:

Le producteur Robert Lantos a annoncé aujourd'hui que Paul Giamatti, souvent cité à l’Oscar du Meilleur acteur et lauréat d’un Golden Globe, jouera le rôle-titre dans l’adaptation cinématographique du Monde de Barney, le dernier roman de Mordecai Richler, qui obtint le prix Giller. Produit par Serendipity Point Films en association avec Fandango, le Monde de Barney sera réalisé par Richard J. Lewis sur un scénario de Michael Konyves. Le tournage commencera le 17 août et se déroulera à Rome, New York, Montréal et dans les Laurentides.

Entre rires et larmes, le Monde de Barney est le récit désopilant, pervers et touchant d’une vie vécue pleins pots et politiquement (très) incorrecte : celle de Barney Panofsky, un homme impulsif, irascible, buveur invétéré et d'une franchise brutale. Barney est un être d’extrêmes et de contraires. Il a connu trois épouses : Clara, artiste déchaînée et fortement troublée ; un moulin à paroles accro au shopping qu’on ne connaîtra que sous le surnom de « la deuxième madame P. » ; et Miriam, belle, sereine, incomparable. C’est un père dévoué (deux enfants), un ami loyal… et une « personne retenant l’attention » dans la mystérieuse disparition de son ami d'enfance Boogie -- soupçon qu’il traînera comme un boulet presque toute sa vie. Le coeur du Monde de Barney est cette inoubliable passion entre lui et l’amour de sa vie, sa troisième femme Miriam -- une relation née dans des circonstances inhabituelles, pendant la cérémonie de mariage de Barney avec sa deuxième femme, Mme P.

Paul Giamatti a été cité à l’Oscar du Meilleur acteur et aux Goldens Globes pour sa performance dans De l’ombre à la lumière (« Cinderella Man »), de Ron Howard. Il a également été cité aux Goldens Globes du Meilleur acteur pour Sideways, d’Alexander Payne, qui lui vaudra un Independent Spirit Award et le prix du New York Film Critics Circle. Il a incarné le président John Adams dans la mini-série du même nom produite par HBO, pour laquelle il remporte un Golden Globe, un Emmy et le Prix du Meilleur acteur décerné par la Screen Actors Guild. Parmi ses autres films : American Splendor, de Shari Springer Berman et Robert Pulcini (citation à l’Independent Film Award et au National Board of Review Award) ; L'illusionniste, de Neil Burger ; Man on the Moon, de Milos Forman : Duplicity, de Tony Gilroy et, bientôt, Cold Souls, de Sophie Barthes, et The Last Station, de Michael Hoffmann.

Parmi les romans de Mordecai Richler, qui ont remporté plusieurs prix littéraires à travers le monde, on peut citer l'Apprentissage de Duddy Kravitz (« The Apprenticeship of Duddy Kravitz »),The Incomparable Atuk, Cocksure, Le Cavalier de Saint-Urbain (« St Urbain’s Horseman »), Gursky (« Solomon Gursky Was Here ») et Joshua (« Joshua Then and Now »). Deux de ses romans ont été portés à l’écran : l'Apprentissage de Duddy Kravitz en 1974 avec Richard Dreyfuss, qui valut à Mordecai Richler une citation à l'Oscar du Meilleur scénario (adaptation) et Joshua, produit par Robert Lantos et Stephen J. Roth, avec James Woods et Alan Arkin a été présenté en Compétition Officiellle de Cannes en 1985.

« Les livres de Mordecai Richler ont joué un rôle majeur dans ma vie, dit le producteur Robert Lantos. Le Monde de Barney est celui que je préfère, et après avoir développé le projet pendant 12 ans, nous avons enfin un scénario digne de ce magnifique roman. Pendant des années, chaque fois que je visualisais le personnage de Barney, je voyais Paul Giamatti dans le rôle. C'est un immense acteur, il est né pour jouer ce personnage. C’est une joie de le voir incarner Barney. »

Le réalisateur Richard J. Lewis a coécrit et réalisé Whale Music (produit par Robert Lantos), avec Maury Chaykin dans un rôle qui lui valut un Génie du Meilleur acteur. Ces neuf dernières années, Richard J. Lewis a travaillé sur la série Les Experts, où il fut à la fois producteur exécutif et scénariste, et dont il a réalisé une cinquantaine d'épisodes.

« Ça fait 10 ans que je rêve de faire ce film, dit le réalisateur Richard J. Lewis. Le roman de Mordecai Richler abonde en personnages extrêmement riches et nous entraîne dans un voyage à la fois épique et exaltant à travers la vie d'un homme. Le Monde de Barney est le type de projet que je ne cesse de rechercher. C'est un conte de portée universelle qui exigeait d'être raconté sur grand écran. »

Entre autres films, Robert Lantos a produit Les Promesses de l'ombre (« Eastern Promises »), de David Cronenberg, Golden Globe du Meilleur film et cité aux Oscars ; Adorable Julia (« Being Julia »), d’Istvan Szabo, Golden Globe du Meilleur film et cité aux Oscars ; Sunshine, d’Istvan Szabo, cité aux Golden Globes ; De beaux lendemains (« Sweet Hereafter »), d’Atom Egoyan, Grand prix au Festival de Cannes, cité aux Oscars ; eXistenz, de David Cronenberg, Ours d'argent au Festival de Berlin ; Crash, également de David Cronenberg, Prix spécial du jury au Festival de Cannes ; Ararat, d’Atom Egoyan, et Black Robe, de Bruce Beresford, tous deux Génies du Meilleur film. La dernière production de Robert Lantos est Adoration, d’Atom Egoyan, récompensé à Cannes en 2008, qui sortira dans les salles en mai 2009.

Parmi les films figurant au palmarès du coproducteur Domenico Procacci, citons Gomorra, de Matteo Garrone, Grand prix au Festival de Cannes et Prix du Meilleur film européen ; Caos calmo, d’Antonello Grimaldi, prix David di Donatello ; Respiro , d’Emanuele Crialese, prix de la Semaine de la critique : Juste un baiser (« L’Ultimo Baccio »), Prix du public au Festival de Sundance, prix David di Donatello ; et Silk (« Soie »), de François Girard, gagnant d'un Prix Génie en 2008.

Lyse Lafontaine, co-productrice, a également produit Léolo, de Jean-Claude Lauzon, présenté en compétition officielle au Festival de Cannes et lauréat de la Conque d'or au Festival de San-Sébastian, Les Portes tournantes, Maman est chez le coiffeur, et Un dimanche à Kigali.

Parmi les films produits ou co-produits par Ari Lantos, on peut citer Real Time, avec Jay Baruchel, qui ouvrit le Festival de Slamdance, et You Might As Well Live, de Simon Ennis, avec Michael Madsen, dont la sortie est prévue au début de l'été.

Le producteur exécutif Mark Musselman travaille avec Robert Lantos depuis 10 ans, il fut producteur exécutif sur le Mémoire en fuite (« Fugitive Pieces »), de Jeremy Podeswa, qui ouvrit le Festival de Toronto, la Vérité nue (« Where the Truth Lies »), d'Atom Egoyan, présenté en compétition officielle au Festival de Cannes ; et The Statement, (National Board of Review Award).

Le Monde de Barney a été publié par Alfred E. Knopf en 1997 et distribué par Random House, Canada.

Le Monde de Barney est une coproduction Serendipity Point Films (Canada)-Fandango (Italie). Parmi les partenaires financiers, on retrouve Astral Média, Corus Entertainment, Téléfilm Canada, la SODEC, HGF, et la CBC). Le chargé des ventes à l’étranger sera annoncé dans quelques semaines.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon