Passez une soirée hilarante à «Le Bordel Comédie Club»

Catégories

Image

 «Le Bordel Comédie Club»

Aller à «Le Bordel Comédie Club», c'est passer une bonne soirée. Situé au cœur du Quartier Latin, ce cabaret dédié à l’humour vous permettra de voir les meilleurs de la relève et des humoristes plus connus se produirent devant vous dans une ambiance unique. Dans une petite salle fermée, feutrée et sympathique, les amateurs d'humour pourront se bidonner en sirotant leur boisson préférée. Et le service y est impeccable!

C'est sans artifice que cinq humoristes par soir vous présenteront un numéro simple ou seul leur micro les représentera. Pendant 90 minutes, les spectateurs riront des gags des humoristes. Animé ce mercredi par François Boulianne, qui fait en sorte que l'improvisation avec le public soit fantastique, la soirée s'est déroulée sans anicroche. Son travail exceptionnel est à souligner! Passant d'une blague à l'autre, il ne s'est laissé démonter à aucun moment par une réplique d'un spectateur. Il a présenté les humoristes du soir avec beaucoup d'enthousiasme.

Simon Delisle, rigolo et sincère, est monté sur scène. A suivi Eddy King, nouvellement papa de la petite Mélodie et qui a pris à partie les papas dans la salle. Stéphane Poirier est ensuite venu faire son numéro. Sincèrement, il sait s'approprier la scène et il la maitrise. Rire du début à la fin de son numéro n'est pas une option, c'est une obligation. Mike Ward, l'un des fondateurs du «Bordel» était en feu par la suite, avec son humour grossier, mais habituel. En testant son nouveau matériel, il a fait bien rire le public présent. La soirée s'est clos avec la prestation de Justin Tremblay, qui a une fois de plus présenté ses blagues accompagné de sa guitare. Un peu redondant? Mais toujours apprécié!

Ce qui est exceptionnel avec ce cabaret, c'est que l'identité des humoristes présents chaque soir n’est jamais annoncée. C'est donc une surprise pour le spectateur! Les places ne sont pas assignées, il vaut donc mieux se présenter à l'avance pour en avoir une de choix.

«Le Bordel» a été fondé par François Bellefeuille, Louis-José Houde, Mike Ward, Martin Petit, Laurent Paquin et Charles Deschamps. C'est donc dire que les fondateurs connaissent leur sujet! Et si l'endroit s'appelle «Le Bordel», ce n'est pas parce que les humoristes y font n'importe quoi. Non. C'est que ce local fut à une époque le bordel le plus populaire de Montréal.

Pour assister à l'une des nombreuses soirées de «Le Bordel» www.lebordel.ca. Plusieurs dates sont disponibles chaque semaine.