Pas de panique, tout va bien!

Scènes de panique devant la banque Northern Rock à Bromley au sud de LondresPas de panique, disent les dirigeants du Royaume-Uni au moment où le prêteur hypothécaire Northern Rock, en panne de liquidités, a dû demander des fonds d'urgence à la Banque centrale faute d'avoir pu souscrire à des prêts interbancaires. La scène que voici (prise à Bromley, en banlieue sud de Londres) s'est reproduite à des dizaines d'endroits ce vendredi. Sur Internet, les retraits ont totalisé 2 milliards £ si bien que la banque a dû fermer son site Web et mettre un terme à toutes ses opérations en ligne. Tel un tsunami transatlantique, la crise immobilière qui frappe les États-Unis commence à se faire ressentir ailleurs dans le monde. Mais pour l'instant, le flegme légendaire des Britanniques semble avoir repris le dessus!

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon