Parution posthume du second abécédaire de David Kurzy, de Kraxi

Début de l'événement: 

18 mai 2010 - 00:00
Catégories:

Il y a un an presque jour pour jour, Kraxi (Marcel Bélanger) publiait le premier abécédaire de David Kurzy. Ce printemps, l’auteur, qui vient tout juste de nous quitter, nous offre, tel un legs, son second abécédaire, son w-x-y-z, dans lequel il a poursuivi son travail d’observation d’un monde devenu automate et presque indifférent à l’être humain.

On y retrouve les impressions de David Kurzy, prisonnier de son mutisme, de sa souffrance et de son individualité dans un monde en mouvance, un monde à l’image d’une gare : certains arrivent, d'autres partent, mais lui reste là. Sommeille en cet homme un enfant qui s’éveille devant l’interdit, poussé par ses pulsions qu’il ne contrôle plus et qui vont dans tous les sens.

Kraxi a osé, avec sa prose, aller là où peu de poètes et d’écrivains parviennent à aller. Il a choisi l’indiscipline au politiquement correct. Sa poésie provoque et surprend autant par les fantasmes que par les images qui s’en dégagent, alliant douceur, abandon et violence.

Extrait :

Depuis, les pulsions, nuit après nuit, se multiplient jusqu’au vertige d’images plus que réelles.
De l’intérieur, ruisselantes, surgissent des scènes qui débordent sur lui, déchirant le voile recouvrant le tabernacle d’un autel, à forme de lit, saccagé.
Objets du désir ; bulle et crête, bulbe, celui, cramoisi, d’un noeud dont on lèche la pourpre de la pulpe, ou en plis, l’ovale d’une bouche.

Avec le second abécédaire de David Kurzy, Kraxi a tenté d’aller jusqu’au bout de l’indicible. Un corps à corps poétique où le lecteur se sentira tirailler entre le bien et le mal.

Kraxi (1943-2010) fut autrefois Marcel Bélanger, lequel a occupé, jusqu’aux débuts des années 1980, plusieurs postes d’homme de lettres, comme il se plaisait ironiquement à le dire. Directeur de revues littéraires, fondateur d’une maison d’édition, il a aussi travaillé à la radio FM de Radio-Canada et été professeur à l’Université Laval, à Québec, où il a mis sur pied un programme de création littéraire. Après de nombreux voyages aux connotations initiatiques, il avait choisi de se consacrer uniquement à l’écriture dans un petit village de Lanaudière.

En librairie à partir du 18 mai 2010 – 168 pages – 24,95 $

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon