Over My Black Body à la Galerie de l’UQAM : une exposition festive et provocante

Catégories

Image

Over My Black Body à la Galerie de l’UQAM : une exposition festive et provocante

La Galerie de l’UQAM boucle sa saison 2018-2019 avec Over My Black Body,présentée dans le cadre des festivités du 50e anniversaire de l’UQAM. Le commissariat d’Eunice Bélidor et d’Anaïs Castro, Over My Black Body met en présence le travail d’artistes locaux et celui d’artistes américains et britanniques.

Over My Black Body est un projet collaboratif construit autour d’une conversation entre Eunice Bélidor et Anaïs Castro, alors qu’elles observèrent les diverses manières dont les corps sont codifiés dans nos sociétés contemporaines. À travers ce dialogue continu, Over My Black Body est devenu un outil pour endosser les luttes contre le contrôle du corps noir, pour reconnaître les costumes auxquels il est assujetti et pour dénoncer l'impunité accordée à la violence institutionnalisée. Le projet privilégie un mode évolutif qui continue de prendre différentes formes et d’aborder divers publics, depuis sa première itération à Berlin en 2018.

Le corps noir est le terrain d’une longue bataille. À travers l’histoire, il a lutté pour sa libération des structures de pouvoir colonialistes qui l’ont sacrifié comme marchandise. Il est la sueur et le sang qui a construit l’Amérique et ses premières industries transnationales : canne à sucre, coton, tabac, etc. Encore aujourd’hui, il est contrôlé par les médias qui gouvernent son image et son message, éclaircissant sa peau lorsqu’il est louangé et la noircissant pour souligner ses fautes. Alors que son homologue leucoderme, profite des codes populaires qui le représentent comme rationnel, sensible et cérébral, le corps noir, lui, est tenu à l’écart. Le mythe qui lui colle à la peau est celui d’un individu impulsif, déraisonnable et de nature violente. Et s’il est souvent célébré pour ses capacités physiques, particulièrement dans le contexte d’événements sportifs, ces mêmes attributs préjudiciables sont utilisés pour renforcer l'idée d’un corps puissant et menaçant, potentiellement dangereux et duquel il faut se méfier. Pour les commissaires, c’est ce mythe qui entretient le racisme systémique prévalent à travers l’Occident et qui justifie la surveillance, le contrôle et, plus sévèrement, la crise que constitue le massacre de masse de corps noirs en Amérique du Nord et au Royaume-Uni.

À la Galerie de l’UQAM, Over My Black Body devient un parcours par lequel le public est amené à réfléchir aux nombreux codes portant préjudice au corps noir dans notre société. L’exposition et la programmation d’événements à caractère politique se veulent également une célébration de la vie noire, de points de vue nord-américain et britannique. Les artistes qui y participent manipulent les codes propres à leur culture à la fois festive et provocante.

Dates : 17 mai - 22 juin 2019
Vernissage : jeudi 16 mai 2019, 17 h 30
Commissaires : Eunice Bélidor et Anaïs Castro
Artistes : Nakeya Brown, Marilou Craft, Stanley Février, Erika DeFreitas, Amartey Golding, Manuel Mathieu, Chloé Savoie-Bernard

https://galerie.uqam.ca