Nouvelle saison au Théâtre d'Aujourd'hui

Catégories:

Pour sa première saison au Théâtre d’Aujourd’hui de Montréal, Marie-Thérèse Fortin, la nouvelle directrice artistique, a proposé au public de faire connaissance avec des auteurs et leur texte miroir d’une société en mouvement.
«Je ne peux que constater l’immense chemin parcouru et l’évolution fulgurante de l’écriture actuelle d’ici. L’écriture québécoise connaît un essor qui se caractérise par la diversité des paroles et des tonalités humaines qui s’en dégagent. Elle scrute l’intime aussi bien que l’universel pour tenter de dégager un sens qui nous soit commun, que nous puissions partager dans l’enceinte du théâtre, dans la rencontre avec un public à la fois spectateur et témoin», a dit Marie-Thérèse Fortin lors du lancement de sa saison prochaine.
La saison 2005-2006 se tiendra donc sous le thème de l’identité, personnelle et collective. Dans la salle principale du Théâtre, cinq auteurs nous proposerons cinq univers. Trois de ces spectacles sont des créations alors que deux reprises permettront au public de voir ou revoir des oeuvres marquantes.
D’abord, en septembre, Louise Bombardier avec sa pièce Ma mère chien. La mise en scène sera assurée par Wajdi Mouawad et la distribution est composée de Markita Boies, Anne Caron, Robert Lalonde, Patricia Nolin et Julie Vincent.
Dès le 1er novembre, la compagnie de création UBU et son metteur en scène nous feront redécouvrir Les Reines de Normand Chaurette. Coproduites avec le Théâtre français du centre national des Arts, le Théâtre d’Aujourd’hui et le Théâtre du Nord, Les Reines seront présentées d’abord à Ottawa, puis à Montréal et enfin, à Lille (France).
En janvier 2006, on pourra assister à Visage retrouvé de Wajdi Mouawad. Écriture romanesque à l’origine, l’adaptation théâtrale a été assurée par Marie-Louise Leblanc. Ainsi, nous aurons le bonheur de découvrir ce texte à un seul personnage qui sera interprété par Marc Béland et mis en scène par Marcel Pomerlo.
En février, le Théâtre les gens d’en bas nous amènent leur production de la pièce de Michel Tremblay Encore une fois si vous permettez avec les interprètes Louison Danis et Daniel Simard dans une mise en scène signée Louise Laprade.
En avril, ce sera au tour d’Olivier Choinière de nous faire découvrir son Venise-en-Québec. Ce sera le metteur en scène Jean-Frédéric Messier qui dirigera pas moins de dix interprètes : Christian Bégin, Vincent Bilodeau, Violette Chauveau, Simone Chevalot, Mathieu Gosselin, Johanne Haberlin, Michel Lavoie, Daniel Rousse et deux autres interprètes.
Dans le cadre du Festival mondial des arts pour la jeunesse, le Théâtre d’Aujourd’hui s’associe au Théâtre Bouches Décousues et au Théâtre de la Pire Espèce pour créer un spectacle tout public Léon le nul de Francis Monty et présenter, en lecture publique, un texte d’Evelyne de la Chenelière Bashir Lazhar. Suivront dans la salle Jean-Claude Germain pas moins de sept compagnies qui présenteront leur spectacle.
Le Théâtre d’Aujourd’hui qui donne la parole aux auteurs voulait aussi donner droit de parole aux spectateurs. Ainsi, grâce à une heureuse collaboration avec la Banque Laurentienne, les abonnés du Théâtre d’Aujourd’hui pourront voter pour leur texte coup de cœur et ainsi permettre à son auteur de recevoir un prix de 10 000 $.
La saison est une invitation à mieux connaître nos auteurs. Sous le vocable Les Curiosités du Théâtre d’Aujourd’hui, chaque création d’un texte nouveau sera l’occasion d’un échange entre des gens de divers horizons qui, avec leur regard à eux, s’interrogeront à voix haute sur le sens des œuvres que donnent à la Cité les auteurs québécois d’aujourd’hui. Ces rencontres seront animées par Stéphane Lépine. Par ailleurs, les 5 à 7 choses à dire comprendront une carte blanche consacrée aux trois auteurs-maison de la saison. Louise Bombardier, Wajdi Mouawad et Olivier Choinière seront donc conviés à organiser la tenue d’une de ces rencontres pour curieux attablés.
Billetterie au(514) 282-3900
www.theatredaujourdhui.qc.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon