Nouvelle expo sur le peintre Albert-Rousseau

Catégories:

Découvrez l’œuvre de l’artiste peintre mondialement reconnu : Albert Rousseau (1908-1982). Une exposition présentée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis et la Corporation du Presbytère Saint-Nicolas, en collaboration avec la Famille Rousseau. Du 14 octobre au 11 novembre 2007.

Pour souligner les 25 ans du décès du grand peintre Albert Rousseau (1908-1982), natif de Saint-Étienne-de-Lauzon, la Ville de Lévis et la Corporation du Presbytère Saint-Nicolas présente en grande première, la seule exposition mémoire des oeuvres de ce peintre mondialement reconnu: «Albert Rousseau : une œuvre imposante». C’est avec fierté que la Ville de Lévis présentera au Presbytère de Saint-Nicolas, du 14 octobre au 11 novembre prochains, cette rétrospective exhaustive des œuvres de ce peintre québécois dont la renommée ne cesse de s’accroître. L’exposition couvrira l’ensemble de l’œuvre de l’artiste de sa sortie de l’École des Beaux-arts en 1930 jusqu’à son décès en 1982.

On pourra y admirer des marines, des paysages, des portraits, des natures mortes, des abstractions, des nus et autres sujets, sous forme de dessins, aquarelles, encres, croquis de voyage, huiles, acryliques, glacis ou polymères. Les œuvres présentées sont imposantes autant par leurs compositions remarquables que par leurs harmonies de couleurs parfois éclatantes et parfois plus discrètes et en contrastes.

À l’image de l’engagement de leur père dans la vie artistique et culturelle de leur milieu, des descendants d’Albert Rousseau mettent à la disposition du public de nombreuses œuvres faisant partie de la collection privée familiale.

Sur les traces de l’artiste

Le parcours artistique d'Albert Rousseau en est un, sans contredit, riche d'histoire et de couleurs. Né le 17 octobre 1908, à Saint-Étienne- de-Lauzon, Québec, c'est très jeune, qu'il manifeste des aptitudes marquées pour le dessin. En 1925, il entre à l’École des Beaux-arts de Québec, où il y demeura pendant six ans pour en être diplômé en 1931. Tout au long de ces années, il développe graduellement ses habiletés en utilisant l'huile, l'acrylique, l'aquarelle, la gravure et l'encre. L'éminent coloriste a comme sujets de prédilection le paysage, la nature morte et le portrait.

Au début de sa carrière, il participe à l’agrandissement d’un tableau historique de Charles Huot. Cette toile se trouve dans le Salon rouge de l’Assemblée nationale du Québec. Entre 1945 et 1950, il se lie d'amitié avec René Richard et Marc-Aurèle Fortin. Il peint le Québec avec son ami Marc-Aurèle Fortin, notamment dans le Vieux-Québec, où la maison de Rousseau, rue De Laval, est prêtée à Fortin chaque année.
De 1964 à 1967, il enseigne la peinture dans diverses institutions du Québec. Il participe pendant plus de cinquante ans à de nombreuses expositions en solo et en groupe au Canada, aux États-Unis et en France.

Sur les chemins de la libérté!

En 1963, Rousseau crée à Saint-Étienne-de-Lauzon un atelier libre. En 1970, il y fonde le Moulin des Arts qui sera fréquenté par des centaines d'artistes professionnels et amateurs. Il y réalise deux séries de gravures avec textes. En 1976, il illustre la rééditon d'Allegro de Félix Leclerc (voir Félix-Leclerc) une exposition rétrospective est organisée à la Villa Bagatelle, Sillery, et au début des années quatre-vingts, il réalise deux séries de gravures accompagnées de textes de Guy Robert dont l'une porte sur le Vieux-Québec. Rousseau a eu comme professeur le peintre Lucien Martial et le célèbre aquafortiste Yvan Nelson.

Ambassadeur, créateur

L'oeuvre Albert Rousseau demeure pleine de surprises. Ce peintre est reconnu pour ses paysages, scènes rurales et portraits de style impressionniste vigoureux.
Albert Rousseau compte parmi les personnalités québécoises les plus généreuses et les plus attachantes. Il s’avère donc impossible de passer sous silence le parcours de ce grand peintre qui a su si bien faire voyager nos paysages québécois et ce partout à travers le monde. Présenter aujourd’hui l’exposition «Albert Rousseau : une œuvre imposante» en sa ville de création, n’est certes pas le fruit du hasard. C’est l’occasion pour le grand public de renouer avec l’oeuvre d’un artiste bien de chez nous et de plonger dans l’univers d’un homme profondément inspiré et sensible à son environnement.

Distinctions :

Premier prix avec Alfred Pellan, Salon Printemps 1948/ Prix Jessie Dow, 1948, pour portrait, acquis par Musée du Québec/ Premier prix de Galerie nationale du Canada en 1960/ depuis en 1983, le prix aux artisans en arts visuels porte son nom/ La salle de spectacles à Sainte-Foy porte le nom d’Albert Rousseau, ainsi qu'un boulevard et une rue.

Collections :

Ses ouvres font partie de collections du Musée des Beaux-arts de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec, National Gallery of Canada, ainsi que de nombreuses collections privées et galeries d'art.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon