Nouvel album pour le sympathique Suisse Henri Dès

Catégories:

Henri Dès a perdu sa moustache mais pas son inspiration ni son humour. Ainsi, le super héros de la chanson pour enfants vient une nouvelle fois sauver le monde de l’ennui et de la morosité avec un album surprenant, étonnant voire carrément détonant : Polissongs. Qui d’autre que lui pouvait imaginer faire danser et chanter nos enfants sur des airs tels que YMCA, Love is all ou No milk today?

Car c’est bien le concept de l’album Polissongs : faire découvrir aux enfants les chansons fétiches de leurs parents, des grands classiques du répertoire anglo-saxon des années 70 et 80 dont les paroles ont été revues et adaptées. À cet exercice de (re)composition, Henri Dès s’est prêté avec l’aisance et la fluidité qu’on lui connaît, jouant avec les mots et les sons pour transformer Born to be alive en Il faut que tu te laves, Just a gigolo en Ça c’est rigolo, et Reggae Night en Fais tes nattes… En tout, ce sont onze souvenirs de nos premiers « partys » que le troubadour des enfants se réapproprie avec audace, entrain et néanmoins une grande authenticité musicale.

À l’origine du projet, il y a une rencontre avec le guitariste Jean-Marie Leau, qui propose cette folle idée à Henri Dès; lequel s’empresse de l’accepter. Jean-Marie Leau assure d’ailleurs la direction musicale et la réalisation des orchestrations, le tout dans un respect scrupuleux du son original des titres. Les nostalgiques un peu puristes n’en seront que plus touchés. L’album comprend aussi cinq versions instrumentales pour que nos chérubins puissent chanter seuls avec l’orchestre… enfin, seuls, c’est beaucoup dire. Car quel parent pourra vraiment résister à l’appel des Barbara Ann, Iko iko, I started a joke ou du célèbre De do do do de da da da de Gordon Summer (alias Sting)?

Une fois de plus, Henri Dès s’amuse. Et une fois de plus, on embarque dans cette bonne humeur délicieusement contagieuse. Il faut dire que le poète n’en est pas à sa première ritournelle : en près de 40 ans de carrière, l’auteur-compositeur-interprète a écrit plus de 180 chansons, signé 15 albums et vendu cinq millions de disques dans toute la francophonie. Consécration ultime, une vingtaine d’écoles, garderies et centres de loisirs portent son nom en Europe. Mais le plus bel honneur qu’Henri Dès puisse recevoir, c’est lorsque ses petits-enfants testent ses créations et applaudissent. Nul doute que ce fut le cas pour les Polissongs.

Polissongs d’Henri Dès : le doudou musical des tout-petits et de leurs parents, en vente dès maintenant chez tous les disquaires qui ont encore la fièvre du disco. Distribution DEP.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon