Nouveautés vinicoles de l’automne

Catégories

Image

Le 14 septembre dernier avait lieu au Restaurant Fiorellino le lancement de Mionetto Prosecco, un prosecco qui était disponible dans certains haut lieux de la restauration montréalaise. Pour notre plus grand plaisir, celui-ci est dorénavant en vente à la SAQ au coût de 18,95$. Parions qu’il saura voler une partie de la clientèle du hyper prisé Carpenè Malvoti Cuvée brut, issu lui aussi d’Italie et qui représente son principal concurrent! Car soyons honnêtes, dans cette gamme de prix, le Mionetto prosecco, c’est tout bon. La preuve; le très respecté magazine vinicole Wine Spectator lui a attribué la note de 86 points, sur une notemaximale de 100. Possédant une désignation contrôllée d’origine (soit le Prosecco di Treviso DOC, en Vénétie), ce Mionetto prosecco est sec, possède une jolie robe et une bulle vive. Il est issu à 100% du cépage Glera et son nez est fruité (avec des notes telles que l'acacia, le miel, des agrumes et l'amande). On nous informe que « les raisins sont pressés doucement puis subissent le processus de la fermentation en cuve close étanche à la pression, selon la méthode Charmat». Ce jus fort distingué possède une vive finale avec une pointe d'acidité. Ce Trévise Prosecco de Mionetto s’accorde parfaitement avec les fruits de mer mais il peut aussi bien être dégusté, seul, à l’apéro. Une bien belle découverte! 11% d’alcool.

Puis, le 25 septembre, suite à son passage à l’émission Tout le monde en parle, nous apprenions la mise en tablette à la SAQ du tout nouveau bordeaux de François Chartier, le Fronsac Chartier (19,45$). Il n’y a pas à dire, Chartier est omniprésent ces derniers temps – aussi médiatisé qu’il suscite le respect de ses pairs dans l’industrie. Qui ne se rappelle pas de son prix en tant que meilleur sommelier au monde en vins et spiritueux de France 1994, Paris, du meilleur livre de cuisine au Monde - catégorie innovation, au Gourmand World Cook Book Award en 2010 et, récemment, en 2016, avec son tout nouveau livre – L’Essentiel de Chartier, ou en tant que célébrissime consultant du restaurant catalan elBulli, entre 2008 et 2010? Mis à part cette multitude de titres élogieux, qu’en est-il réellement du produit final? Bill Zacharkiw, du Montreal Gazette & site web ChacunSonVin.Com, lui accord non moins de 89 points….. Alain Lebel, du Magazine Bacchus, évolue dans la même direction avec ses 90 points. De quoi faire taire tout détracteur, et tout ceux qui le jalousent! Ce vin est donc élaboré avec quelques-uns des meilleurs crus de Fronsac, une région voisine de Pomerol et de St-Émilion…. Inutile d’en rajouter. Ce merlot d’appellation d’origine contrôlée (AOC) est constitué à 10% de cabernet franc et à 10% de cabernet-sauvignon. Sa robe, d’un rouge cerise, saura en ravir plus d’un! Le nez gagne en complexité après une mise en carafe de 60 minutes, selon Chartier. Issu d’un terroir argileux, son bouquet évoque les pruneaux, le poivre blanc, le café, et sa finale est minérale. Vin sec aux tannins mûrs et fins. Et qu’en est-il de l’harmonie gastronomique, elle (qui est l’une des spécialités de négociant-éleveur, après tout)? Rien de moins que surprenante, comme si nous nous attendions à rien de moins du chevronné québécois! Huile de sésame, canard, algue nori, la mûre, l’asperge rôtie. 13,5% d’alcool, mis en bouteille au Château par Dionysal, à Bordeaux.

Et pour terminer, impossible de passer sous silence le Sauvignon Blanc Private Bin, de l’entreprise familiale néo-zélandaise Villa Maria, qui s’est vu récemment décerner plusieurs mentions dont une médaille d’or aux Sélections mondiales des vins du Canada, 90 points au classement du prestigieux magazine Wine Spectator 2016 pour le style et la qualité supérieure de l’exceptionnel Vintage 2015. Il n’y a pas à dire, le vin remporte tous les honneurs. Ce sauvignon blanc, disponible lui aussi à la SAQ au coût de 18,80$, possède un bouquet trahissant des notes d’agrumes et de fruit de la passion et s’accorde à merveille avec le poulet de Cornouailles et les pommes de terres caramélisées, ou la confiture d’abricot nappant un pain brioché… (moi j’y vois un grilled-cheese de luxe, et vous?).

(passage légèrement adapté du communiqué de presse original).