Nouveau stage de l'École nationale de théâtre encourageant la diversité sur nos scènes et nos écrans

Catégories

Début de l'événement

Passionnés par le jeu ou par la scène, ils ont entre 18 à 23 ans et sont d'origine haïtienne, chinoise, péruvienne, marocaine, congolaise ou amérindienne. Du 15 au 18 août 2013, l'École nationale de théâtre (ÉNT) offre un stage exclusif de quatre jours à 16 jeunes de la diversité, dans le but de mobiliser une relève en théâtre qui reflète mieux la société québécoise actuelle.

« Nous avons voulu aller de l'avant en invitant des jeunes issus de différentes communautés et intéressés par le travail de l'acteur. Certains ont déjà une expérience de travail à la télévision et au cinéma, d'autres ont jusqu'ici pratiqué le théâtre au cégep ou en amateur, mais tous sont motivés par l'idée de franchir une autre étape et ce, avec le soutien d'une école professionnelle », explique Denise Guilbault, la directrice artistique de la section française de l'École. Elle croit d'ailleurs que la diversité constitue un enrichissement essentiel, non seulement pour l'ÉNT et tous ses étudiants, mais aussi pour le théâtre et l'ensemble de la société.

Ces 16 jeunes passeront donc quatre jours intensifs à se familiariser avec un des programmes les plus réputés de l'ÉNT, soit le programme d'Interprétation. Après un entraînement matinal dirigé par le comédien Éric Cabana (Interprétation, 1985), ils suivront notamment des cours de chant avec la compositrice et directrice de chœur Catherine Gadouas, de voix et de parole avec le poète et comédien Dany Boudreault (Interprétation, 2008), d'interprétation avec les metteurs en scène Denise Guilbault et Alice Ronfard. Ils travailleront aussi la recherche et la création auprès du metteur en scène et directeur artistique du Théâtre de Quat'Sous, Éric Jean.

Les lunchs seront consacrés à discuter des enjeux de la diversité au théâtre, avec des professionnels, diplômés de l'École, soit Mellissa Larivière, comédienne et directrice générale et artistique de Zone Homa, Mani Soleymanlou, comédien et auteur du solo Un, et Talia Hallmona, auteure et comédienne.

--

Source: Ecole nationale de théâtre du Canada