Stanley Péan rend hommage au journaliste Paul Marchand avec une chanson

Catégories:

Histoire de vous tenir informés de l'avancement du projet de chanson en hommage à feu notre ami Paul Marchand (After All the Battles), l'animateur Stanley Péan et son pote et co-auteur Stephen Johnston étaient en studio la semaine dernière en compagnie d'une poignée de musiciens animés par le feu sacré.

«After All the Battles» a été diffusée samedi matin (22 août) dans le cadre d'un portrait de Paul Marchand à l'émission «Ça me dit de prendre le temps» de la Première Chaîne de Radio-Canada à Québec.

Dans la foulée de l'émission Ça me dit de prendre le temps du week-end dernier, Jacquie Czernin de CBC Radio One à Québec (104, 7 FM) consacrera un topo à notre regretté compère Paul dans le cadre de son émission Breakaway diffusée à Montréal et dans tout l'est du Québec. Elle le diffuserait entre 16h00 et 16h30 et on pourra bien sûr le réécouter sur le site de l'émission. On y entendra un extrait de reportage de Paul au Liban, un bout d'entrevue avec stanley Péan en anglais... et la chanson After All the Battles.

Une première version mixée de la chanson a été envoyée cette semaine et, foi de Stanley Péan, le résultat vaut le détour. Et puisqu'il faut rendre à César ce qui lui revient, les détails du personnel vont comme suit:

Stephen Johnston, voix, guitares, composition, arrangement et réalisation
James Parker, voix et harmonica
Anthony Rozankovic, claviers
Mark Allan Haynes, basse électrique
Evens Baptiste, batterie et percussions
Paul Johnston, prise de son, co-réalisation et mixage

La chanson : http://www.myspace.com/stanleypean

AFTER ALL THE BATTLES

Dedicated to the memory of Paul M. Marchand [1962-2009]
(Lyrics: Stanley Péan / Music: Stephen Johnston)

After all the battles you fought
You had to go and jump the gun
After all the wars you witnessed
How could you fall in this one?

After all the loves you sought
You had to go and lose this one
You knew 'bout anguish and distress
So why did you fly that close to the sun?

Like a rolling stone, you never gathered no moss
In the danger zone, you left the fears for the rest of us
Like a rolling stone, no satisfaction
In your heart and soul, you always needed action

We won’t forget you, brother
We’ll always love you, soldier
We'll forgive you, brother
Won't forget you, never

After all the shrapnel you saw
All the times you had to hit the dirt
Never really knew just when to withdraw
I guess you really thought you’d never get hurt, huh?

After all the losses, the mourning
Guess it's just another coffin to bear
There ain't no more sunlit mornings
No cigars, no coffee to share

Like a rolling stone, you never gathered moss
In the danger zone, you left the fears for the rest of us
Like a rolling stone, never satisfaction
In your heart and soul, you always needed some action

Like a rolling stone, you never gathered moss
In the danger zone, you left the tears for the rest of us
Like a rolling stone, you couldn't get no satisfaction
In your heart and soul, you just needed salvation

http://www.stanleypean.com/?p=489
http://www.stanleypean.com/?p=490
http://www.stanleypean.com/?p=492
http://www.stanleypean.com/?p=507

Le communiqué de presse :

AFTER ALL THE BATTLES
UN HOMMAGE ROCK’N’ROLL À PAUL M. MARCHAND [1961-2009]

[Montréal, le 19 août 2009] – Reporter de guerre à Beyrouth puis à Sarajevo (lauréat d’un prix spécial du
jury des Prix Bayeux des correspondants de guerre en 1994), romancier, Paul M. Marchand s’est enlevé la
vie dans son appartement parisien le 20 juin dernier. Il avait 47 ans. Figure médiatique controversée,
Marchand avait couvert pendant huit ans le conflit au Liban et pendant deux ans le siège de Sarajevo, où il
avait d’ailleurs été grièvement blessé par un sniper au début des années 1990. En convalescence pour
ainsi dire, Marchand a vécu à Montréal de 1996 à 2000, se mettant à dos une bonne partie de la faune
médiatique avec son tempérament volatile et intransigeant – mais s’est lié d’amitié avec de nombreux
écrivains et journalistes locaux – dont Stanley Péan, animateur de radio à Espace musique, romancier et
actuel président de l’Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ). Peu de temps après la mort de
son ami, Péan a écrit le texte d’une chanson intitulée AFTER ALL THE BATTLES que le guitariste et
compositeur Stephen Johnston a transformé en un hommage électrisant dans le plus pur esprit des
Rolling Stones, groupe-fétiche du défunt. Sous option depuis quelques années chez Go Films de Montréal,
le premier livre de Marchand, Sympathie pour le Diable, qui raconte ses «années de guerre», est
actuellement en voie d’adaptation cinématographique, d’après un scénario de Guillaume Vigneault.

AFTER ALL THE BATTLES
À la mémoire de Paul M. Marchand [1961-2009]
(Lyrics: Stanley Péan / Music: Stephen Johnston)

After all the battles you fought
You had to go and jump the gun
After all the wars you witnessed
How could you fall in this one?

After all the loves you sought
You had to go and lose this one
You knew ’bout anguish and distress
So why did you fly that close to the sun?
Page 2 de 2

Like a rolling stone, you never gathered moss
In the danger zone, you left the fears for the rest of us
Like a rolling stone, no satisfaction
In your heart and soul, you always needed action

Won’t forget you, brother
We’ll always love you, soldier
We’ll forgive you, brother
Won’t forget you, never

After all the shrapnel you saw
All the times you had to hit the dirt
Never knew just when to withdraw
I guess you really thought you’d never get hurt, huh?

After all the losses, the mourning
Guess it’s just another coffin to bear (it’s your own)
And there ain’t no more sunlit mornings
No more cigars, no coffee to share

Like a rolling stone, you never gathered moss
In the danger zone, you left the fears for the rest of us
Like a rolling stone, no satisfaction
In your heart and soul, you always needed some action

Coréalisée et mixée par Paul Johnston, AFTER ALL THE BATTLES met à l’honneur les talents de Stephen
Johnston (guitares, chant, arrangement et réalisation), de James Parker (harmonica et chant), d’Anthony
Rozankovic (clavier), de Mark Allan Haynes (basse) et d’Evens Baptiste (batterie et percussions).

La chanson a été mise en ligne sur MySpace par Stanley Péan (http://www.myspace.com/stanleypean) et
sur Numubu par Stephen Johnston (http://numubu.com/profile.php?id=344). Une version de qualité-
radio d’AFTER ALL THE BATTLES (en format «.wav») est également disponible pour téléchargement à cette
adresse : http://www.sendspace.com/file/9htrxo.

Pour information: Stanley Péan (stanleypean@gmail.com)
Stephen Johnston (wildstevie@yahoo.com)

À propos de Paul M. Marchand: Paul Marchand, reporter de guerre, a rendu les armes (RTBF)
L’écrivain Paul M. Marchand est mort (Le Devoir)
Un écorché de guerre (Nouvel Obs)
Paul Marchand, de guerre lasse (Libération)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon