Le Nasdaq rachète Instinet à Reuters 1,88 milliard de dollars

NEW YORK (Reuters) - Le Nasdaq annonce (le 22 avril) le rachat au groupe Reuters de la plate-forme de transaction électronique Instinet, une étape importante dans le duel qui oppose l'opérateur à son grand rival le New York Stock Exchange (NYSE).
Le Nasdaq Stock Market Inc. et un consortium d'investisseurs ont conclu un accord avec le groupe britannique d'informations pour racheter Instinet Group pour un montant total de 1,88 milliard de dollars. Reuters a précisé qu'il rétrocèderait un milliard de dollars à ses actionnaires.
Ce projet intervient deux jours après l'annonce surprise par le NYSE de sa fusion avec un autre réseau de transaction électronique, Archipelago Holdings, qui aboutira à la création d'une société cotée.
Les analystes s'attendent maintenant à une concurrence de plus en plus vive entre les deux premières places boursières des Etats-Unis.
"Je m'attends à voir une concurrence assez forte qui devrait conduire à une baisse de prix, à des nouveautés en termes de produits et de technologie des transactions dans le but d'attirer la communauté des investisseurs institutionnels", prédit Ian Domowitz, de la société de courtage indépendante Investment Technology Group.
Reuters Group, qui détient 62% d'Instinet, vendra l'ensemble de sa participation. L'accord prévoit que le Nasdaq achètera la plate-forme de transactions électronique d'Instinet, que la firme de capital-investissement Silver Lake Partners achètera sa filiale de courtage institutionnel et que Bank of New York acquerra sa filiale Lynch, Jones and Ryan.
Le Nasdaq versera 934,5 millions de dollars, Silver Lake 207,5 millions et Bank of New York 174 millions de dollars, le reste étant constitué des liquidités disponibles au bilan d'Instinet.
L'accord prévoit que les actionnaires d'Instinet recevront 5,44 dollars par action, alors que le titre du groupe a clôturé en baisse de près de 9% vendredi pour s'établir à 5,19 dollars. Le titre d'Instinet avait ouvert en Bourse à 16 $ il y a quelques années.
UN "PARTENAIRE IDEAL" POUR LE NASDAQ
"Instinet est le partenaire idéal pour offrir aux investisseurs le meilleur résultat" dans un nouvel environnement de trading automatisé, a estimé le directeur général de Nasdaq, Robert Greifeld, lors d'une conférence de presse.
Le titre de l'opérateur boursier a bondi de 26% à 13,43 dollars après l'annonce de l'accord, largement anticipé par le marché.
Des analystes, qui attendaient un prix de six dollars par action pour Instinet, se sont montrés surpris par le prix bas offert. Mais le patron d'Instinet Edward Nicoll a estimé qu'il s'agissait "du meilleur accord que nous pouvions négocier au nom de nos actionnaires". "C'est un prix équitable", a-t-il dit.
La transaction devrait être bouclée à la fin juin. Le Nasdaq, deuxième marché boursier américain derrière le New York Stock Exchange, dispose de peu de trésorerie et son cours d'action reste modeste.
Il a précisé qu'il financerait l'acquisition de son concurrent par un emprunt à six ans de 750 millions de dollars et 205 millions de dollars de notes convertibles. L'accord impose aussi au Nasdaq de refinancer l'équivalent de 240 millions de dollars de notes convertibles.
Le rachat d'Instinet par Nasdaq était attendu par le marché depuis plusieurs semaines et c'est surtout l'annonce surprise de l'acquisition par le New York Stock Exchange d'Archipelago Holdings, mercredi, qui faisait l'objet des commentaires des analystes vendredi.
Le Nasdaq a minimisé l'impact de cette acquisition du NYSE mais les analystes estiment qu'un NYSE automatisé accroîtra la compétition déjà très vive qui oppose les deux places boursières. Robert Greifeld n'a pu s'empêcher de décocher une petite pique à son grand rival en constatant que certains marchés boursiers avaient "mis plus de temps que d'autres" à passer à l'automatisation des transactions.
Le NYSE a quant à lui adressé un communiqué d'une phrase au Nasdaq pour le féliciter de son acquisition, en "saluant toute concurrence dans un nouvel environnement".
Reuters a décrit la cession d'Instinet comme une étape importante de sa stratégie de recentrage vers son coeur de métier, la fourniture d'informations et de données aux marchés financiers et aux médias.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon