« Séquence 8 » des 7 Doigts de la Main : ce que l’humanité a de plus beau à offrir

Début de l'événement: 

06 juillet 2012 - 00:00

Y a-t-il meilleure façon de vivre sa toute première incursion au Festival Complètement Cirque que d’avoir la divine impression d’assister à l’un des meilleurs spectacles de sa vie ? Grâce à la nouvelle création de la troupe Les 7 Doigts de la Main, intitulée « Séquence 8 », l’événement montréalais vient de se tailler une place dans le secteur peu fréquenté de mes coups de cœur impossibles à oublier.

Tout au long du huitième spectacle du clan des Sept, point d’histoire ou de fil conducteur à se mettre sous la dent. Shana Carroll et Sébastien Soldevila, tous deux à la mise en scène et à la direction artistique, optent plutôt pour un spectacle épuré, pratiquement sans décor, où le flafla et l’esbroufe ne sont pas les bienvenus. Comptant sur le talent de sept interprètes d’un calibre spectaculaire, le duo de créateurs nous en met plein la vue avec un alliage d’originalité, de plaisir contagieux et de complicité comme il s’en fait peu.

Les regards qui s’échangent sur scène sont si puissants de bonheur, d’intensité et de sincérité qu’ils pourraient suffire à eux seuls pour nous faire passer une magnifique soirée, mais voilà que la presque totalité des numéros nous impressionnent ou se permettent d’ajouter un petit quelque chose de nouveau à l'histoire du cirque. La force du groupe, dans toute la beauté de son interdépendance et de son interdisciplinarité, nous amène à croire que les membres de la troupe sont les plus grands amis du monde et que leur complicité peut difficilement devenir plus grande. Les chorégraphies composées d’habiletés circassiennes et de mouvements empruntés à la danse contemporaine nous captivent le regard et nous décrochent la mâchoire à tous les détours. La musique envoûtante, aux allures de trames sonores cinématographiques des plus grands compositeurs, arrive à nous titiller l’âme et à nous chavirer le cœur. Les 5 jeunes hommes et 2 jeunes femmes, beaux et belles, amusés et amusants, concentrés et désinvoltes, font des 90 minutes de ce spectacle un instant mémorable de notre existence.

Assister à l’expérience « Séquence 8 », c’est accepter de perdre le contrôle de son non-verbal, entouré de parfaits inconnus : la pupille humide qui ne peut résister à toutes ces émotions brutes, le sourire charmé qui succombe à cette abondance d’humour et de candeur, les mains qui se joignent en prière devant la bouche pour retenir une série d’exclamations, les fesses qui s’installent sur le bout du siège pour ne rien manquer du grandiose et du sublime qui n’en finissent plus de les impressionner, les jambes qui se déplient sans réfléchir afin de participer à l’ovation, et ce, sans oublier les paupières qui se referment la nuit venue avec le sentiment d’avoir été témoins d'une parcelle de ce que l’humanité a de plus beau à offrir.

SÉQUENCE 8
5 au 15 juillet
TOHU

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon