Le Festival Voix d’Amériques est rebaptisé Phenomena - Prochaine édition du 19 au 26 octobre 2012

Début de l'événement: 

19 octobre 2012 - 00:00
Catégories:

Après 10 ans d’exploration et d’innovation, le Festival Voix d’Amériques (FVA) se réinvente et adopte le nom de Phenomena. Ce festival, tout comme le fut le FVA, sera un espace privilégié pour les parcours atypiques, les voix singulières, les artistes interdisciplinaires ou indisciplinés.

Phenomena va donner une plus grande place au poétique, qui s’étend bien au-delà de la voix des poètes. Le Festival ne sera pas axé uniquement sur la parole et élargira son spectre d’exploration pour rendre compte de la diversité des pratiques qui animent le milieu culturel dit underground. Phenomena s’intéresse à la poésie des lieux, des matériaux, des techniques, des procédés et invite les artistes de toutes les disciplines à explorer le poétique dans leurs créations.

Les Filles électriques ont cette capacité de transgresser les frontières entre les disciplines, d’explorer et d’expérimenter différents médiums. Phenomena présentera un métissage de procédés artisanaux (théâtre d’ombres, tableaux vivants, théâtre d’objets, cabaret, magie) avec des technologies modernes. Le but étant d’offrir des créations hybrides, fantaisistes et hors normes qui demeurent touchantes et authentiques.

Phenomena fera une exploration poétique des nouvelles technologies et des arts numériques (installations lumineuses, projections extérieures, œuvres hypermédiatiques, créations sonores). Le Festival convie donc les artistes et les chercheurs à mettre à profit leur expertise de manière ludique, à subvertir leurs connaissances par le biais de la poésie.

Phenomena sera un lieu d’accueil pour les artistes émergents et les petites productions indépendantes, inventives et risquées, de même qu’un lieu de rassemblement pour un public curieux. Les spectacles seront présentés à un prix très abordable (généralement entre 10 $ et 20 $) ou encore gratuitement. Phenomena favorisera la «rencontre improbable» entre la relève et les artistes expérimentés, entre les différentes disciplines, entre les communautés anglophones et francophones.

L’orientation avant-gardiste de Phenomena vient combler un créneau de performance ludique et poétique peu investi jusqu’ici à Montréal, entre les festivals d’arts médiatiques comme Mutek et Elektra, les événements littéraires comme le Festival international de littérature et le Marché de la poésie, les événements de musique indépendante comme POP Montréal et Suoni Per Il Popolo, ou les festivals d’art action ou d’art performatif comme Viva et Ardanthé.

Pour Les Filles électriques, augmenter sa notoriété ne signifie pas miser sur des valeurs sûres avec des artistes connus et battre des records d’assistance. Nous cherchons plutôt à créer de nouvelles opportunités et un contexte propice aux expériences différentes. Nous voulons aussi élargir notre rayonnement à l’international en présentant des artistes inspirants venus d’ailleurs et en contribuant à faire connaître nos artistes auprès d’autres festivals.

Même si Phenomena se veut un festival avant-gardiste, fantaisiste et délinquant, il demeure accessible et accueillant pour tous les genres de publics. Nous souhaitons une rencontre intimiste et touchante avec les spectateurs. Bien sûr, nous allons continuer de privilégier la prise de parole sincère et authentique, notamment par notre célèbre et ô combien nécessaire spectacle Le Combat contre la langue de bois.

Phenomena demeure une création de la compagnie Les Filles électriques et de son audacieuse directrice artistique D. Kimm. Le Festival entend donc poursuivre la mission développée durant 10 ans avec le Festival Voix d’Amériques, soit de s’imposer en tant qu’événement original et novateur, capable de prendre des risques et de sortir des sentiers battus.

Ne manquez pas notre clip vidéo «La Naissance de Phenomena» :

www.festivalPhenomena.com

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon