Namasya, danse contemporaine à saveur indienne en compagnie de Shantala Shivalingappa

Catégories

Début de l'événement

Image

Certains se souviennent encore de Gamaka, création traditionnelle jouée sur la scène de la Cinquième Salle de la Place des Arts la semaine dernière. Cette fois-ci, Shantala Shivalingappa revient sur la même piste de danse pour un programme contemporain aux saveurs indiennes. Rien à dire, son travail basé sur les chorégraphies de Pina Bausch et Ushio Amagetsu est remarquable!

Encore une fois, la Cinquième Salle de la Place des Arts faisait salle comble hier soir pour la deuxième représentation du programme contemporain Namasya de la danseuse et chorégraphe indienne Shantala Shivalingappa. Après avoir fait voyager le public lors de son programme traditionnel joué la semaine dernière au même endroit, l’artiste revient seule sur scène pour interpréter des chorégraphies de l’Allemande Pina Bausch et du Japonais Ushio Amagetsu.

En la voyant évoluer la semaine dernière lors du premier volet de cette série Danse Danse, on pouvait difficilement s’imaginer un univers contemporain qui se cachait derrière ce même personnage. Et pourtant, le pari est réussi haut la main. « Formée à la danse classique indienne, ma première expérience d’une autre manière de danser a été le travail avec Pina Bausch (…) Le projet est donc né d’une soirée autour de deux solos travaillés avec ces deux chorégraphes que j’admire et dont l’univers chorégraphique, très personnel et particulier, me touche et trouve résonance en ma sensibilité artistique » explique Shantala Shivalingappa.

À travers différents tableaux et plusieurs chorégraphies jouées sur scène ou par vidéos projetées, l’artiste indienne nous fait évoluer dans un univers où le geste résonne avec le regard, où la liberté des mouvements prend des saveurs indiennes souples, ondulées, parfaitement maitrisées. Certaines questions fondamentales de l’artiste reviennent sans cesse à l’esprit lors de la représentation d’une heure : « À partir de la technique pure de la danse indienne, voyagerons-nous vers une autre narrativité, une autre manière de vivre et ressentir la danse ? ». Ou alors, « le Rasa, la saveur qui émane de la danse, n’est-il pas si différent que le porterait à croire le contraste apparent des formes ?». Réflexion très intéressante autant sur le fond que sur la forme, et superbement illustrée par l’artiste.

Au contraire de Gamaka qui se voulait plus accessible et destinée au grand public, Namasya plaira davantage aux amateurs de danse contemporaine. Une superbe collaboration qui témoigne du talent de la chorégraphe contemporaine Pina Bausch (décédée en 2009) et de Ushio Amagetsu, considéré comme l’un des maitres de la deuxième génération de butô.

Voici un extrait vidéo :

Jusqu’au 26 novembre à la Cinquième Salle de la Place des Arts.

Plus de renseignements sur : http://www.dansedanse.net/DDA_1112/fr/shantala.php

photo © Laurent Philippe