The Musical Box au centre Bell : l’apocalypse… pour les fans

Catégories

Image

Le groupe canadien était au centre Bell vendredi afin de présenter une dernière fois à Montréal leur spectacle « The lamb lies down on Broadway » de Genesis. Avec un souci du détail incontestable et une interprétation des pièces chef-d’oeuvres tirées de l’album du même nom, le spectacle a laissé les admirateurs du groupe culte avec un sourire, béats d’admiration. J’ai bien dit les admirateurs.

Puisque partout où l’on posait les yeux, les fans (des hommes pour la plupart) tapaient du pied et étaient littéralement plongés et transportés dans l’univers qui prenait place devant eux. Et quel univers! On y voyage et l’on s’y perd, au gré des costumes psychédéliques du chanteur principal.

Le talent du groupe (Phil Collins aurait déclaré qu’ils jouaient mieux qu’eux-mêmes) est époustouflant, tout autant que les capacités et puissance vocales. Et que dire des solos, qui avaient le pouvoir de susciter vendredi frissons et transe. Même les non connaisseurs y prenaient leur pied.

Cependant, avec pour seul décor la projection de diapositives en arrière plan, qui montraient notamment des images d’archives du groupe, de leurs spectacles et de leurs tournées, l’œil du spectateur n’était tout simplement pas rassasié. Comme si l’on attendait quelque chose, une action quelconque, qui en bout de ligne ne vient jamais.

Malgré le fait que le groupe se soit adressé à la salle en français à plusieurs reprises tout au long de la soirée, l’histoire et la mise en contexte des chansons étaient loin d’être claires. Force est donc d’admettre que la connaissance des perles musicales de Genesis est nécessaire, voire un pré requis à l’appréciation d’un tel spectacle.

www.themusicalbox.net